6 messages cachés dans Google Maps

Google Maps a de nombreux atouts indéniables. Bien utilisé, il permet en effet de découvrir de nouveaux endroits à explorer ou même de trouver son chemin sur les routes du monde. Toutefois, il peut aussi servir à faire passer des messages et c’est précisément ce que prouve cette sélection.

Pour cartographier le monde et nous permettre de l’explorer à notre convenance, Google s’appuie essentiellement sur deux éléments : les images capturées par ses véhicules et les cartes satellites.

Ces cartes peuvent avoir différentes provenances et elles sont très régulièrement actualisées.

En 2016, par exemple, l’entreprise a mis à jour une bonne partie de ses cartes en s’appuyant sur les images capturées par le satellite du programme Landsat 8, un programme visant tout simplement à observer la Terre et les différentes régions du globe à partir de son orbite.

Et justement, des petits malins s’amusent parfois à faire passer des messages en s’appuyant sur ces cartes et sur le service. La sélection suivante est évidemment loin d’être exhaustive, mais elle devrait tout de même intéresser tous les amateurs de bizarreries.

« A Hole » de Sequim, Sequim

Ce message, évoqué pour la toute première fois l’été dernier dans cet article, a été laissé par un habitant de la ville de Sequim, dans l’Etat de Washington.

Visiblement très remonté contre son voisin, ce dernier s’est en effet amusé à cacher un message dans un champ attenant à sa maison, un message comportant seulement deux mots et une flèche pointant vers la maison située à côté de son habitation : « A hole », qui est bien entendu le diminutif de l’expression « Ass Hole ».

Les images avaient pas mal tourné sur Reddit et sur les réseaux sociaux par la suite, ce qui laisse penser que la dernière fête des voisins organisée dans l’agglomération a dû être très intéressante.

Come down town and play

« Come down town and play »,  Memphis

C’est encore aux États-Unis que l’on trouve ce message, un message dont les origines remonteraient à plusieurs années.

Situé à Memphis, dans le Tennessee, ce message a était peint sur le toit d’un bâtiment de la ville et il se compose cette fois de cinq mots : « come down town and play », ce qui pourrait se traduire par « descends en ville et joue ». Lorsque ce message a été découvert, beaucoup ont cru qu’il faisait allusion au roman « Ça » de Stephen King, mais ce ne serait pas le cas.

Le message a en effet été peint sur le toit du Peabody Place Entertainment & Retail Center, un centre commercial comprenant de nombreuses boutiques axées sur le divertissement. Le succès n’a cependant pas été au rendez-vous et le centre a ainsi fermé ses portes en février 2012. Le message, lui, est resté.

river-of-life

« River of Life », San Jose

On ne quitte pas le territoire américain. Le troisième message de cette sélection a effectivement été découvert à San José et donc en Californie. Tracé sur le toit d’un imposant bâtiment de la ville, il comporte seulement trois mots peints à la peinture rouge : « River of Life ».

D’après les recherches menées par Virtual Globetrotting, le bâtiment sur lequel a été tracé ce message appartiendrait en réalité à une église chrétienne et c’est cette dernière qui l’aurait peint afin d’interpeller les utilisateurs de Google Maps et de Google Earth.

« Fuck you, G », Malmo, Suède

Le quatrième message est sans doute le plus trivial de tous.

Il se trouve à Malmo, une ville située en Suède, et il comporte seulement trois mots : « Fuck You G ». Personne ne sait qui l’a tracé, ni même pour quelles raisons il l’a fait, mais l’auteur de cette brève missive semblait être asse remontée contre Google.

« Fellowhip Church », Texas

Pour le cinquième message, nous repartons sur les terres de l’Oncle Sam et plus précisément dans la ville de Gravepine, au Texas.

C’est en effet sur le toit d’un bâtiment de la région que l’on peut trouver un magnifique logo stylisé dessiné en l’honneur de la Fellowship Church, une église de la région.

Quant à savoir si ce dernier a été peint pour une quelconque divinité ou pour les curieux traînant leurs guêtres numériques sur Google Maps, c’est un tout autre débat bien entendu.

« Target », Illinois

Le dernier message de cette sélection est un peu particulier puisqu’il ne s’agit pas réellement d’un message, mais plutôt d’un logo. Le Target situé à Rosemont dans l’Illinois a effectivement eu l’idée un peu folle de peindre une cible géante sur le toit de son bâtiment afin d’attirer l’attention des utilisateurs de Google Maps.

Il faut croire que le pari est réussi puisqu’on en parle même en France.

Le plus drôle, c’est qu’un des voisins du Target en question a eu la même idée et on trouve ainsi à quelques mètres un autre bâtiment orné cette fois du logo de Allstate Arena.