60 ans de prison pour avoir tenté de vendre sa fille de 4 ans sur Craiglist

Andrew Turley, un trentenaire originaire du Texas, a publié sur Craiglist une annonce dans laquelle il proposait aux internautes de “jouer” avec sa petite fille de 4 ans. Le département de police de Houston l’a donc contacté en se faisant passer pour un client intéressé. L’opération a conduit à l’arrestation et à la condamnation de l’homme.

L’annonce a été publiée en 2015. Relativement courte, elle contenait peu d’informations et elle proposait simplement aux internautes de payer pour pouvoir “jouer avec la petite fille de papa”.

Prison Selfie

Intrigué, le département de police de Houston a immédiatement ouvert une enquête et l’un des officiers chargés de l’affaire a donc pris contact avec l’homme pour en savoir plus sur les services proposés par ce dernier.

Il a posté une annonce sur Craiglist

Dans les échanges, Turley a révélé être le père d’une petite fille de moins de dix ans et il a alors proposé à l’enquêteur de la droguer et de la lui laisser pendant deux heures en échange d’un versement de 1000 $.

L’enquêteur a accepté et il s’est ensuite rendu au domicile de l’homme. Turley a vérifié la somme et il a ensuite conduit l’officier de police à une chambre où la petite fille était allongée dans son lit. Elle semblait droguée.

L’enquêteur a alors révélé son identité et il a procédé à son arrestation, rapidement rejoint par ses collègues. Turley a ensuite été placé en détention et le procureur a rapidement décidé d’engager des poursuites à son encontre.

Un officier de police s’est fait passer pour un client intéressé

Le procès s’est déroulé en fin de semaine dernière. Andrew Turley a été reconnu coupable de trafic d’enfants et de prostitution forcée d’une personne de moins de 18 ans. Le juge l’a alors condamné à soixante années de prison et l’homme a été immédiatement placé dans une prison de l’état. Il devra attendre quarante-cinq ans pour être admissible à la libération conditionnelle.

Stewanna Miskell, l’assistante du procureur chargée de l’affaire, s’est dite satisfaite par le verdict, mais elle a également indiqué que cette affaire lui avait littéralement brisé le cœur. Pour elle, un père est censé être un protecteur et non un prédateur.

Il est évidemment très difficile de ne pas être de son avis.

Mots-clés craiglistjustice