64 ans après, l’identité d’un skieur mort dévoilée grâce aux réseaux sociaux

La police italienne a pu reconnaître l’identité d’un skieur mort il y a de cela 64 ans. Ce dernier était de nationalité française et sa mort serait due à une chute de plus de 3100 mètres de hauteur. Les restes du défunt ont été retrouvés dans le nord-ouest de l’Italie, aux Cimes blanches dans le Valtournenche, explique le communiqué de police publié dimanche dernier.

Les recherches concernant l’identité du skieur ont commencé à partir du mois de juin. La police a lancé un appel sur tous les réseaux pour les aider dans leurs enquêtes.

Ainsi, les autorités ont rassemblé toutes les données qu’elles avaient en main pour que les gens puissent reconnaître la victime le plus rapidement possible. Les résultats des recherches ont montré que c’était un homme d’environ une trentaine d’années, mesurant environ 1m75.

Les analyses effectuées sur les habits et les skis retrouvés ont aussi montré que c’était une personne de classe sociale assez élevée.

Identifié par son frère

L’appel lancé par la police à partir du mois de juin a vite porté ses fruits.

Une jeune Française nommée Emma Nassen a contacté la police dès qu’elle a entendu la description. C’est le lieu et les circonstances de la mort de la victime qui ont mis la puce à l’oreille à Emma.

C’est ainsi que la jeune fille a pensé à son oncle, Henri Le Masne, décédé avec ses skis en 1954, sur le Cervin.

Suite aux suppositions de sa fille, Roger Le Masne, le frère de la victime, s’est aussi manifesté, visiblement très ému. Le vieil homme de 94 ans a donc écrit un courriel à la police en disant être le frère d’Henri Le Masne. Grâce à une photo fournie par Roger, les policiers ont pu reconnaître les lunettes que portait la victime ce jour-là.

Le test ADN écarte les doutes

À l’époque, Henri Le Masne avait séjourné dans un hôtel de montagne. Roger s’est rendu dans cet hôtel que son frère avait loué pour quinze jours.

Il y a trouvé quelques effets personnels ainsi que de l’argent, environ 35 000 lyres et 5 000 francs français. Toutefois, Henri Le Masne n’est jamais revenu de sa virée le 26 mars 1954.

Étant donné que la dépouille du défunt a plusieurs décennies, les photos ne suffisaient pas pour écarter les doutes sur l’identité de ce dernier. Roger Le Masne s’est donc prêté à test ADN pour mettre fin aux doutes. Le 24 juillet 2018, Henri Joseph Leonce Le Masne de son vrai nom a donc été formellement identifié.

Mots-clés facebook