68 % des Français se sentent espionnés par leur smartphone

NordVPN a conduit une étude portant sur la relation que les Français et Françaises entretiennent avec leur smartphone. Et il semblerait que tout ne soit pas tout rose.

Il fait désormais partie de notre quotidien et nous sommes nombreux et nombreuses à ne plus pouvoir nous en passer. De quoi ? Notre smartphone, bien entendu ! Ce dernier occupe désormais un rôle central dans nos existences et il s’impose même comme une extension de notre propre conscience.

Une illustration représentant un smartphone
Image par nuclearwinterinhell de Pixabay

Besoin de se rendre à un endroit ? Pas de souci, il suffit de lancer Google Maps sur le téléphone. Un problème de santé ? Doctolib est là et vous pourrez même assister à votre rendez-vous à distance en visio grâce à la caméra frontale de votre smartphone. Un petit creux ? Pourquoi ne pas aller voir ce que proposent les restaurateurs du coin sur Just Eat ?

Le smartphone occupe désormais un rôle central dans nos vies

Vous l’aurez compris, les exemples ne manquent pas. Notre smartphone ne sert plus uniquement à communiquer avec nos proches. Il peut à présent combler la plupart de nos besoins.

Il y a cependant un revers à cette belle médaille brillante. Et ce revers, c’est bien entendu la confidentialité de nos données. Dans la mesure où nous nous appuyons de plus en plus sur notre téléphone pour répondre aux grands et aux petits défis de nos vies, ce dernier est aussi de plus en plus la cible d’actes malveillants. Et si l’on ajoute à cela la défiance naturelle que beaucoup ressentent à l’égard des GAFAM, on obtient une situation particulièrement complexe.

C’est justement ce que reflète l’étude menée par NordVPN, une étude dont les résultats nous ont été communiqués par courriel.

A lire aussi : Cette fonction cachée va vous permettre d’utiliser votre smartphone Samsung à une seule main

Le revers de la médaille

D’après cette étude, donc, environ 68 % des Français et des Françaises se sentent espionnés par leur smartphone et ont l’impression de ne plus pouvoir contrôler les donnes privées stockées dessus. Des données particulièrement sensibles par ailleurs. Entre les photos, les carnets d’adresses, nos agendas et nos documents, c’est en effet toute notre vie numérique qui est désormais stockée sur notre téléphone.

De nombreuses craintes, donc. 74 % des personnes sondées par NordVPN ont ainsi expliqué redouter que leurs transactions financières ne soient publiées en ligne. 45 % éprouvent la même crainte, mais pour leurs photos personnelles, contre 39 % pour les fichiers ou liens partagés.

Mais surtout, plus d’un tiers des Français redoutent que leurs conversations en ligne ne soient rendues publiques. Même crainte du côté de l’historique de navigation, ils sont aussi un tiers à avoir peur qu’il ne fuite.

A lire aussi : Voici le smartphone le plus performant de l’année selon l’EISA

Les Français de plus en plus soucieux de la confidentialité et de la protection de leurs données

Cela étant, s’ils redoutent de plus en plus leur smartphone, les Français semblent tout mettre en oeuvre pour le sécuriser davantage et ils sont désormais 56 % à le protéger par un code pin. Seul bémol, le code en question est souvent très simpliste. La biométrie a également le vent en poupe et plus d’un tiers des Français (34 %) ont ainsi recouvert à leurs empreintes digitales, contre 20 % pour la reconnaissance faciale, 15 % pour le schéma sur l’écran et 7 % pour le verrouillage intelligent.

Sans surprise, dans son communiqué, NordVPN met en avant ses propres solutions de sécurité. Reste que les résultats de cette étude ne manquent pas d’intérêt pour autant et ils mettent finalement en exergue le paradoxe de la relation que nous entretenons désormais avec notre smartphone.