7 animaux dangereux à éviter à tout prix

Depuis longtemps, les animaux tels que les lions, les requins, les ours ou encore les crocodiles ont toujours été considérés comme étant les plus dangereux au monde. Si ces créatures se démarquent principalement par leur taille imposante et leur férocité, d’autres, plus petites, peuvent être tout aussi dangereuses à cause de leur venin ou du poison mortel qu’elles sécrètent par exemple.

De par le monde, il existe plusieurs espèces d’animaux qui sont mal connues mais qui peuvent représenter un réel danger pour les autres animaux et même pour les humains. Souvent, elles sont de petite taille et ont à première vue l’air inoffensif.

Crédits Pixabay

La liste suivante présente 7 des animaux les plus dangereux qu’il vaudrait mieux éviter.

Les animaux à venin

Beaucoup de personnes ont la phobie des araignées. Si certaines espèces sont inoffensives, d’autres sont plus effrayantes non seulement à cause de leur morphologie mais aussi du fait qu’elles sont venimeuses. L’araignée à toile en entonnoir de Sydney, qu’on peut rencontrer dans la partie Est de l’Australie, fait partie des plus dangereuses et a même été reconnue comme étant la plus venimeuse au monde par le Guinness World Records. La piqûre de cette espèce peut causer des symptômes graves chez les humains et peut même tuer si la victime n’est pas rapidement traitée.  Les symptômes en question peuvent se traduire par des difficultés respiratoires, une confusion, des contractions musculaires et une perte de connaissance.

La grenouille dorée fait partie des animaux les plus toxiques qui existent. Endémique des forêts tropicales de la côte pacifique de la Colombie, la toxine qu’elle produit au niveau de sa peau a longtemps été utilisée par les peuples indigènes Emberá pour imprégner la pointe de leurs fléchettes de sarbacane. La toxine est en fait un alcaloïde qui peut engendrer une fibrillation ou une insuffisance cardiaque en empêchant les nerfs de transmettre les impulsions. La toxine secrétée par un seul individu peut tuer jusqu’à 10 adultes.

L’escargot conique est un autre animal à éviter surtout pour ceux qui aiment ramasser des coquillages sur la plage. Cet escargot de mer, bien que magnifique avec ses couleurs, peut en effet tuer quelqu’un avec une seule piqûre. Son venin est composé de plusieurs types de toxines mortelles. Les plus dangereux parmi ces escargots sont surnommés des « escargots cigarette » puisque son venin peut tuer dans le même laps de temps qu’il faut à une personne pour terminer une cigarette.

 En Chine et au Japon, le poisson-globe constitue un met délicat et raffiné. Cependant, il doit être préparé par des chefs qui ont suivi une formation spéciale. En effet, certains organes de ce poisson contiennent un poison très toxique appelé tétrodotoxine qui est une neurotoxine 1 200 fois plus toxique que le cyanure. Ainsi, le poison contenu dans un seul poisson-globe peut tuer jusqu’à 30 adultes. De plus, il n’existe encore aucun antidote à ce type de toxine à l’heure actuelle.

Parmi les populations vivant dans les récifs, le poisson-pierre de récif, connu aussi sous le nom scientifique Synanceia verrucosa, figure parmi les plus à craindre. C’est un poisson venimeux répertorié dans les eaux peu profondes de l’Indo-Pacifique et de la mer Rouge. Il est caractérisé par sa peau non uniforme et rugueuse lui donnant un aspect de rocher, ce qui lui permet de se camoufler parmi les coraux et les rochers. Au niveau de sa zone dorsale, il existe 13 épines munies chacune de deux sacs à venin. Ces épines sont extrêmement rigides et pointues et peuvent même transpercer les semelles de chaussure. Quant à son venin, une petite dose de 18 milligrammes peut être fatale pour un humain. Le plus dangereux avec cette espèce, c’est qu’on peut facilement marcher dessus sans soupçonner sa présence et se faire piquer par ses épines perçantes.

D’autres caractéristiques menaçantes autres que le poison ou le venin

A part les espèces à venin, il existe également d’autres animaux très dangereux qu’il ne faudrait pas approcher. Parmi eux, on trouve le fourmilier géant, appelé aussi « ours de fourmis ». Cet animal se nourrit principalement d’insectes tels que les termites et les fourmis. Le fourmilier géant est caractérisé par une mauvaise vision, une mauvaise audition et des mâchoires dépourvues de dents. Cependant, l’animal possède des griffes acérées mesurant jusqu’à plus de 10 centimètres. Même s’il n’est habituellement pas agressif, l’ours de fourmis peut devenir extrêmement féroce quand on le provoque et est même capable de venir à bout d’un puma ou d’un jaguar avec ses longues griffes.

La mouche tsé-tsé, même si elle ne possède aucun venin, est source de nombreux problèmes en Afrique. Elle est répertoriée un peu partout en Afrique tropicale où elle joue un grand rôle dans la transmission de nombreuses maladies, notamment en transmettant des agents pathogènes extraits d’un hôte infecté à un individu sain. La trypanosomiase animale et la maladie du sommeil humaine sont les maladies véhiculées par la mouche tsé-tsé. Cet insecte empêche aussi le développement de l’agriculture sur une grande partie de l’Afrique subsaharienne, même si les terrains sont fertiles. En effet, les populations locales ne peuvent pas élever d’animaux pour travailler la terre, les mouches tsé-tsé étant aussi des vectrices de la maladie dénommée nagana, une maladie qui tue et affaiblit le bétail. A la place des animaux, les gens doivent utiliser des outils rudimentaires pour leurs cultures.  

Ainsi, nombreux sont les animaux qui pourraient nous causer du tort sans même que l’on s’en aperçoive. Pour éviter le pire, le conseil à retenir serait de ne pas toucher ou de s’approcher d’animaux que l’on ne connait pas, aussi attrayants et inoffensifs qu’ils paraissent.