7 animes du studio Pierrot (qui ne sont ni Naruto ni Beelzebub)

Créé en 1979 par Yûji Nunokawa, le Studio Pierrot est un studio mondialement connu. Le studio s’est illustré dans un premier temps pour les animes de magical girl et la comédie romantique à savoir Vanessa et la magie des rêves (1984) et Creamy (1983). Il s’est ensuite démarqué en connaissant un flagrant succès grâce au shonen Yû Yû Hakusho de Yoshihiro Togashi. Plus tard il atteindra son apogée avec des animes comme Naruto, Bleach. Il a aussi à son actif des animes drôles tels que Beelzebub. Si ses animés ont fait sa popularité, d’autres ont également montré l’étendue du savoir-faire du studio. Nous présenterons dans ce dossier 7 animes développés par ses soins.

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

7. Tokyo Mew Mew

-I7.2-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Le Studio Pierrot doit ses premiers succès aux magical girl. Il était alors invraisemblable d’élaborer un classement sans évoquer Tokyo Mew Mew. À l’occasion des 20 ans du manga, une nouvelle animation a été développée cette année. Sa suite est prévue pour 2023. L’anime est centrée sur la vie d’Ichigo Momomiya. Cette collégienne assez maladroite, est très éprise du garçon le plus en vue de l’école Masaya Aoyama. Prenant son courage à deux mains, elle lui propose un jour de l’accompagner suivre une exposition sur les animaux du Livre rouge.

Ce dernier est un recueil sur les espèces en voie de disparition. Après ce rendez-vous, Ichigo se met à agir comme un chat, et plus surprenant à avoir des pouvoirs. Grâce à l’intervention de Ryou Shirogane, elle apprend qu’avec quatre autres filles, elle a muté avec l’ADN du Chat d’Iriomote. Avec ses nouvelles amies, Ichigo va se servir de ses pouvoirs de félin pour protéger la terre des attaques extra-terrestres. Le tout en cachant son identité, et en tentant d’avoir une vie d’adolescente ordinaire.

6. Saiyuki

-I7.3-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Au sein du Togenkyo, les yokais et les hommes vivent en paix depuis 500 ans. Mais cette harmonie va être brisée par une personne qui tente de faire revivre le démon taureau Gyûmao. Tel un effet papillon, ce début d’éveil a pour conséquence de produire des ondes négatives qui envahissent le monde. Cela touche principalement les yokais qui perdent la raison, et attaquent les humains. Pour faire revenir la situation à la normale, quatre gardiens sacrés sont appelés. Il s’agit de Genjô Sanzô, Son Gokû, Cho Hakkai et Sha Gojyo. Leur mission : se rendre à l’ouest du Togenkyo pour empêcher la renaissance de Gyûmao. Bien avant d’atteindre leur point d’arrivée, ils devront vaincre des ennemis inattendus et sans pitié.

5. Urusei Yatsura

-I7.5-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Le Studio Pierrot est aussi apprécié pour ses animes plein de bouffonnerie. Urusei Yatsura en est la parfaite représentation. Un jour la terre est prise d’assaut par des extra-terrestres. Ces êtres en avance sur les humains d’un point de vue technologique vont confier le sort de l’humanité à Ataru Moroboshi. Les chances des humains semblent amoindries. En effet, le lycéen est né avec deux mains gauches, fait preuve d’une immense paresse et est mauvais avec les femmes.

Pourtant c’est à lui qu’on donne comme défi d’attraper les cornes de Lum la fille du roi des extra-terrestres. Mais contre toute attente, le jeune homme réussit son pari, et Lum finit par tomber amoureuse de lui. Les deux tout au long des épisodes vont devoir filer le parfait amour, et ce au détriment d’Ataru.

A LIRE AUSSI : 5 supers animes du studio Madhouse (qui ne sont ni Parasite, ni Death Note)

4. Fushigi Yuugi

-I7.8-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Miaka est très stressée par les examens. Prise dans cette spirale qui lui bouffe de l’énergie, la jeune fille se fait accompagner par sa meilleure amie Yui à la bibliothèque. C’est à cet endroit que Miaka tombe sur un ouvrage étrange « Les écrits des quatre dieux du ciel et de la terre ». Ignorant qu’il est magique, elle et son amie se font aspirer par le monde du livre.

Dans celui-ci elles occupent des places différentes. Miaka devient la prêtresse de Suzaku, un des quatre dieux, protecteur du pays Sud, tandis que Yui est celle de Seiryu, dieu protecteur d’un pays rival. Dans le but de retrouver son amie, Miaka va prendre l’initiative d’invoquer Suzaku. Mais le plan ne va pas se passer aussi facilement que prévu !

 

3. Yona : Princesse de l’aube

-I8.0-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

La Princesse Yona, héritière du royaume de Kouka, a connu une vie dans l’opulence et la joie. Entourée de son cousin Soo-Won dont elle est secrètement amoureuse, et de Hak son garde du corps, elle vit des jours heureux. Lorsqu’elle atteint l’âge de se marier, elle exprime à son père son envie d’épouser son cousin. Malheureusement l’Empereur s’y oppose. Dans une dernière tentative de le persuader, elle se rend à ses appartements.

A ce moment, elle assiste impuissante au meurtre de son père par son bien-aimé Soo-Won. Celui-ci pendant des années avait nourri une haine envers son oncle, qu’il accuse d’avoir été l’auteur du meurtre de son père. N’eût été le sauvetage in extremis de Hak, Yona allait aussi mourir de sa main. À présent, la princesse est contrainte de prendre la fuite pour mieux reconquérir son trône. Toutefois, dans l’ombre de nombreux ennemis sont tapis.

2. The Twelve Kingdoms

-I8.0-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Nakajima Youko n’a rien d’une adolescente ordinaire. Non seulement elle a les cheveux roux, mais a des nuits très troublées. Chaque soir, elle rêve d’un monde peuplé de créatures étranges. Un jour, son lycée devient la cible d’oiseaux sauvages. Youko paniquée tente de se protéger quand Keiki un homme grand et très pâle lui fait allégeance.

Au moment où Youko accepte, elle, Yuka et Asano sont transportés dans un monde de fantaisie. Dans ce monde, 12 royaumes cohabitent. Adoptant les codes semblables à ceux de la Chine ancienne, chaque royaume a un souverain indépendant qui est choisi par le kirin, un animal du Ciel. Youko quant à elle a été choisie pour être la souveraine du pays de Kei. Une tâche qui demandera qu’elle fasse taire ses peurs les plus intimes.

 

1. Hikaru no Go

-I8.3-

Crédits: Studio Pierrot
Crédits: Studio Pierrot

Hikaru un garçon de 11 ans trouve dans le grenier de son grand-père un plateau de go. Quand il se met à l’inspecter, l’ombre de Saï Fujiwara apparaît. Celui-ci était un incroyable joueur de go durant l’ère Heian (VIIIe au XIIe siècle). L’esprit de Saï pénètre le corps de Hikaru, et entame des parties de go. Peu à peu Hikaru prend goût au jeu et fait la rencontre d’Akira Toya. Ce dernier est le fils du meilleur joueur de go au Japon, et un des prodiges de sa génération. Pour Hikaru commence l’immersion dans l’intrépide monde du go.

3 réflexions au sujet de “7 animes du studio Pierrot (qui ne sont ni Naruto ni Beelzebub)”

  1. Alors pour pour Urusei Yatsura(Lamu en France) le studio Pierrot a fait seulement une moitié de l’animé de 1981 et l’image qu’on voit dans l’article c’est celle du nouveau reboot de 2022, du coup l’image ne correspond pas du tout et en plus elle est mal crédité puisqu’elle appartient à David productions. Vous voulez qu’on leur envoie l’article ou cette fois ci vous allez corriger l’article ? Parce que quand on est un vrais passionné et on vois passer des articles bourrés choses fausses parce que l’auteur n’as pas pris le temps de vérifier les info, on a l’impression qu’on nous prends pour des con.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.