7 choses que nous savons sur X-37B, la navette mystérieuse

Avez-vous déjà entendu parler du X-37B ? Il s’agit d’une navette top secret qui a plusieurs raisons de susciter la curiosité du grand nombre. En effet, c’est le seul véhicule spatial réutilisable au monde et une grande confidentialité entoure ses missions.

Vous voulez en savoir plus sur ce véhicule orbital du ministère de la Défense américaine ? Nous avons réussi à glaner sept informations le concernant.

Une photo de la Terre
Crédits Pixabay

A lire aussi : Le X-37B va reprendre du service en mai

1. Ses caractéristiques

Le X-37B a été construit par la NASA en 1999. Il mesure 8,8 mètres de long, 2,9 mètres de large et fait une envergure de 4,6 mètres. Il pèse 4 990 kilogrammes. Le X-37B ressemble à une version plus petite des anciennes navettes spatiales de la NASA. Il décolle verticalement et est propulsé par une fusée. Mais une fois en orbite, il est autonome. Quand il revient sur Terre, il atterrit sur une piste comme un avion conventionnel.

2. Ses missions et sa raison d’être sont de véritables mystères

A ce jour, le X-37B a déjà six missions à son actif. Pourtant, ces missions et leurs objectifs restent encore ultraconfidentiels. Certains émettent l’hypothèse que cette navette pourrait surveiller la surface de la Terre et le déploiement de satellites espions. D’autres théories avancent que le X-37B pourrait être un bombardier spatial ou un véhicule qui a pour mission d’espionner la station spatiale chinoise ou encore un moyen qui permettrait à l’armée américaine d’interférer avec les satellites d’autres pays.

3. Il peut tenir des années dans l’espace

L’une de ces navettes spatiales sans équipage du département américain de la Défense a été lancée pour la première fois en 2010 et elle a passé 224 jours dans l’espace. Une autre navette X-37B a été lancée un an plus tard et a dépassé ce record en restant plus de 400 jours dans l’espace.

Le record actuel du X-37B est de 780 jours, soit plus de deux années complètes. Ce fut lors de son cinquième vol. Mais ce qu’il a bien pu faire en orbite durant tout ce laps de temps reste un mystère.

4. Il peut être lancé sur une fusée SpaceX

En effet, le X-37B peut être lancé par différentes fusées. Lors de sa cinquième mission en 2017, il a été mis en orbite par une fusée Falcon 9 de SpaceX. Avant cela, il a été lancé dans l’espace par le booster Atlas V d’United Launch Alliance.

5. Il peut emporter plusieurs instruments d’expérimentation

L’armée américaine a révélé en 2020 que son avion-espion incorporait un nouveau module de service attaché à l’arrière pour transporter des instruments en orbite. D’après Randy Walden, le directeur et responsable du programme pour le département de l’Air Force Rapid Capabilities, l’incorporation de ce module de service permet d’étendre les capacités de l’engin spatial et de transporter plus d’instruments que n’importe laquelle des missions précédentes.

6. Il aurait été conçu pour agacer les ennemis

L’ancienne secrétaire de l’Air Force, Heather Wilson, a effectivement révélé lors d’un panel au Forum sur la sécurité d’Aspen en 2019 que le X-37B peut effectuer des manœuvres qui ont été spécialement conçues pour rendre « dingues » les ennemis comme la Russie et la Chine car le X-37B pourrait se comporter d’une manière totalement imprévisible.

7. Une version avec équipage avait été prévue

En effet, en 2011, Boeing avait songé à différentes formes que pourrait prendre le X-37B. Dans un article intitulé « X-37B Orbital Test Vehicle and Derivatives », l’ingénieur de l’entreprise, Arthur Granz, aurait mentionné une version appelée X-37C qui serait plus grande et serait capable de transporter des astronautes.

Mais depuis, plus aucune information sur le sujet n’a circulé.