Covid-19 : 7 nouveaux variants découverts aux Etats-Unis

Les scientifiques ont découvert sept nouvelles variants du Coronavirus dans différents États des USA. Ils ne connaissent pas encore le taux de contagiosité de ces souches, mais ils ont fait part de leur inquiétude. C’est le virologue Jeremy Kamil qui a remarqué ces variants pour la première fois, au moment où il a séquencé des échantillons de Coronavirus. Ces nouvelles souches présentent des mutations sur le même acide aminé.

Les échantillons provenant de tout le territoire américain sont tous imprégnés de ce variant, mais avec un séquençage limité du génome.

Crédits Pixabay

Pour le moment, il est encore difficile de comprendre leur prévalence. Toutefois, ces mutations pourraient faciliter la pénétration du virus dans les cellules humaines.

Quand Kamil a inséré le résultat de ses recherches dans une base de données utilisée par les scientifiques, des chercheurs du Nouveau-Mexique ont directement réagi. Les scientifiques mexicains ont également trouvé le même variant avec la même mutation chez eux.

Les virus sont tous de la même lignée

Les virus détectés appartiennent tous à la même lignée. Les échantillons que Kamil a analysés ont été prélevés le 1er décembre dernier alors que ceux du Nouveau-Mexique datent d’octobre. Jusqu’ici, personne ne connaiît le moment exact où ces variantes ont commencé à émerger.

L’étude n’a pas encore été examinée par les paires. En plus, il est encore très difficile de comprendre l’incidence et la prévalence de ces virus mutés. Pour être plus précis, certains experts requièrent des recherches supplémentaires. Ils veulent évaluer l’impact de ces mutations sur la transmission et le taux de morbidité.

« Pour le moment, le lieu d’origine de cette nouvelle variante ne peut être dévoilé. »

Emma Hodcroft, épidémiologiste à l’Université de Berne et co autour de l’étude

Une variante plus mortelle que la précédente ?

Au Royaume-Uni, un variant bien plus dangereux a également vient de surgir découvert. Il s’agit du B.1.1.7, une souche largement plus contagieuse que celles qui se propagent actuellement aux États-Unis. D’après les études, elle serait 35 à 45 % plus transmissible que les autres.

Une contre-analyse a été effectuée par des scientifiques britanniques. Elle a démontré que ce variant pourrait être plus mortel que la Covid-19. D’après le Centre de contrôle et de prévention des maladies au niveau du gouvernement, celui-ci sera bientôt répandu partout.

« Il se passe certainement quelque chose avec cette étrange mutation. »

Jeremy Kamil, chercheur du centre des sciences de la santé de l’Université d’État de Louisiane à Shreveport et co autour de cette nouvelle étude