7 raisons de passer à ProtonMail

ProtonMail. Ce nom, vous avez déjà dû l’entendre au cours de vos balades sur la toile. Et c’est tout à fait normal. Cette messagerie sécurisée rencontre de plus en plus de succès auprès des internautes soucieux de la confidentialité de leurs données.

De votre côté, vous vous demandez peut-être si le changement est justifié. Voici justement 7 raisons pour le considérer.

Une illustration représentant des courriels en train de s'envoler
Image par Muhammad Ribkhan de Pixabay

Cet article pointe du doigt les principales forces du service. Plusieurs dossiers seront publiés ces prochaines semaines pour vous aider à faire la transition sur cette messagerie, si toutefois vous le souhaitez.

A lire aussi : 4 alternatives à Gmail

L’histoire de ProtonMail

Il est toujours intéressant de contextualiser les services et de rappeler brièvement leur histoire. C’est généralement un bon moyen de comprendre la philosophie qui les anime.

ProtonMail n’est pas un vieux de la vieille. A l’origine, la messagerie a été créée en 2013 et elle fête ainsi cette année son huitième anniversaire.

Le plus intéressant ne vient cependant pas de son âge ou de l’année de sa création, mais plutôt de ses fondateurs. L’outil a en effet été créé par Jason Stockman, Andy Yen et Wei Sun, alors que ces derniers travaillaient pour le compte du CERN.

Contrairement à beaucoup de services concurrents, ProtonMail n’a donc pas été créé par une entreprise, mais par des chercheurs.

S’ils se sont lancés dans cette aventure, c’était principalement pour répondre à une crise. ProtonMail a en effet été créé juste après la découverte du programme de surveillance global initié par la NSA.

Choqués par la nouvelle, Jason, Andy et Wei se sont mis en tête de créer une plateforme sécurisée et plus respectueuse de la vie privée.

Les 7 raisons de passer sur ProtonMail

Ce qui nous amène finalement au coeur de cet article, et donc aux raisons qui pourraient vous donner envie de passer sur ProtonMail.

ProtonMail est basé en Suisse

La première raison est liée à la localisation de l’entreprise et de ses différents centres de données.

Ces derniers sont en effet situés en Suisse, et donc hors de la juridiction des Etats-Unis et de l’Union européenne. Par extension, cela veut aussi dire que l’entreprise adopte le droit suisse. Toutes les demandes de surveillance des pays étrangers doivent donc être validées par un tribunal suisse, et les personnes qui en font l’objet doivent être mises au courant. Elles ont d’ailleurs la possibilité de faire appel.

La messagerie propose le chiffrement de bout en bout

C’est sans doute le plus bel atout du service. ProtonMail utilise une combinaison de cryptographie asymétrique et de chiffrement symétrique pour proposer un chiffrement de bout en bout.

Deux clés sont ainsi générées. La clé publique pour les messages destinés à l’utilisateur et la clé privée pour déchiffrer les messages chiffrés reçus par l’utilisateur. Cette dernière utilise l’algorithme AES-256 et les messages ne peuvent donc pas être déchiffrés par un tiers. Pas même par ProtonMail.

Petite subtilité cependant. Le chiffrement de bout en bout impose d’envoyer le message à un autre utilisateur de ProtonMail. Si vous expédiez un mail à une personne n’utilisant pas le service, alors vous avez la possibilité de le chiffrer en utilisant PGP et par le biais d’AES, avec un mot de passe que vous définissez de votre côté.

L’entreprise ne demande aucune information privée

Pour créer son adresse ProtonMail, il suffit de remplir un champ de formulaire. Exactement comme pour toutes les autres messageries, donc.

Avec une nuance cependant : ProtonMail ne vous demande aucune information privée, uniquement une adresse et un mot de passe.

ProtonMail est open source

Encore un argument auquel vous risquez d’être sensible. La messagerie est totalement open source. Son code source est donc accessible à tous et les développeurs ont tout à fait la possibilité de le consulter et de savoir ainsi comment fonctionne l’outil.

La messagerie s’accompagne de plusieurs outils

ProtonMail ne se limite pas à ProtonMail. Son éditeur a développé plusieurs services autour de sa messagerie. Un agenda, notamment, mais aussi un espace de stockage dans le cloud et un VPN.

Attention en revanche, car ces derniers ne sont pas tous disponibles pour les comptes gratuits. Et certains d’entre eux exigent donc de se tourner vers une formule payante.

ProtonMail est disponible partout

ProtonMail est disponible par le biais d’un service en ligne, bien sûr, mais aussi d’applications disponibles sur iOS et Android.

Peu importe donc l’appareil que vous utilisez, vous pourrez retrouver vos messages et votre messagerie en quelques instants.

Le service et les applications ont de l’allure

Ok, ce n’est pas le physique qui compte, mais il faut reconnaître qu’un service doté d’une belle interface est toujours plus agréable à utiliser. Et là, en l’occurrence, ProtonMail n’a rien à envier à ses concurrents.

Que ce soit le service ou les applications, vous aurez donc droit à une interface moderne et à une ergonomie très intuitive. Cerise sur le gâteau, le service propose même plusieurs thèmes.

ProtonMail va vous permettre de tout reprendre de zéro

Et on en vient au dernier point, un point auquel on ne pense pas, mais qui a tout de même son importance.

En créant une nouvelle adresse, vous allez pouvoir repartir de zéro et vous épargner la lecture de toutes ces newsletters qui polluent votre boîte mail depuis que vous avez eu la mauvaise idée de vous inscrire sur tous les services qui vous passaient sous la main.

Surtout que si vous optez pour une formule payante, alors vous pourrez même créer plusieurs adresses différentes pour mieux dissocier vos échanges privés de vos échanges professionnels, par exemple.

Si cet article vous a donné envie de faire le basculement sur ProtonMail, alors n’hésitez pas à repasser dans le coin ce week-end, vous pourriez avoir une petite surprise.

Mots-clés protonmail