750 localités américaines ont construit leur propre réseau Internet

Suite à l’abrogation de la loi protégeant la neutralité du Net aux États-Unis en décembre dernier, les Américains grognent fort. Les États, les grandes firmes et les citoyens tentent, chacun à sa manière, de s’opposer à cette décision de l’administration Trump. Depuis quelque temps, de plus en plus de communautés essaient de s’émanciper de la dépendance aux fournisseurs d’accès internet en créant leur propre réseau.

L’Institut for Local Self-Reliance est une organisation non gouvernementale qui promeut les économies locales. Elle vient de présenter une nouvelle carte des réseaux communautaires. Celle-ci montre que plus de sept-cent-cinquante localités américaines ont déjà abandonné les grands fournisseurs d’accès.

WebTorrent Desktop 1

Ces initiatives prouvent que les Américains aspirent à un internet meilleur et moins cher. Ils se sont sûrement lassés des débits insuffisants, des prix excessifs et des services clients défaillants.

Une dynamique favorable au développement ?

La carte montre qu’actuellement, cent-huit communautés américaines accèdent à internet en se connectant à cinquante-cinq réseaux municipaux. Elles utilisent la fibre optique au domicile. En outre, les membres de soixante-seize autres communautés disposent d’un réseau câblé local. Par ailleurs, deux-cent-cinquante-huit groupes sociaux ont eu accès à internet en faisant appel à des coopératives d’électricité.

Christopher Mitchell, le directeur de la Community Boradband Initiative de l’ILSR, a expliqué que « de plus en plus de communautés se tournent vers des réseaux communautaires en dépit de l’animosité des autorités fédérales à leur endroit. » « Les réseaux municipaux et coopératifs ont été essentiels à l’électrification du pays. Nous voyons la même dynamique avec l’expansion des accès à l’Internet de haute qualité », a-t-il ajouté.

Des campagnes pour dénigrer les réseaux communautaires

Il faut souligner que cette dynamique est loin d’être favorable aux grands fournisseurs d’accès internet. Ces derniers ont  d’ailleurs investi dans des lobbyings afin de faire voter une loi qui interdit la création des réseaux communautaires. Les FAI ont également organisé des push polls afin de dénigrer ces réseaux, sous prétexte qu’ils favoriseraient la pornographie et aboutiraient au rationnement de la télévision.

« Des preuves collectées dans d’autres villes suggèrent qu’une vraie possibilité de choix dans les services de connexion à Internet pourrait réduire les revenus mensuels de Comcast (l’un des principaux FAI américains, ndlr) de plusieurs millions de dollars par mois », avait écrit le groupe dans un précédent communiqué.

Mots-clés insoliteweb