8 astéroïdes ont rendu visite à la Terre aujourd’hui et l’un d’entre eux a été tardivement détecté par la NASA

La Terre reçoit très régulièrement la visite d’astéroïdes et huit d’entre eux sont passés dans les parages de notre planète aujourd’hui. Si la nouvelle n’a rien de très surprenant, il y a tout de même un détail qui a son importance : l’un des plus gros a été détecté tardivement par la NASA.

Si la NASA, l’ESA et les autres agences spatiales mondiales ont les yeux rivés sur les astéroïdes géocroiseurs, ce n’est pas uniquement pour profiter du spectacle.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

L’histoire nous a en effet appris que ces roches spatiales représentaient une menace potentielle directe pour notre civilisation.

Les astéroïdes, une menace à prendre au sérieux

En dehors de l’astéroïde qui a décimé les dinosaures, l’exemple le plus marquant reste sans conteste celui du superbolide de Tcheliabinsk.

En 2013, un météore de seulement quinze mètres de diamètre a en effet explosé dans le ciel au-dessus de l’oblast russe. Et en dépit de sa taille, il a occasionné de lourds dommages aux villes et villages situés dans son périmètre puisque la vague d’énergie libérée a provoqué l’explosion de plusieurs centaines de vitres… et l’effondrement du toit d’une usine.

Personne n’a été tué, mais des centaines de personnes se sont retrouvées aux urgences. Des écoles ont également été fermées.

Et tout ça à cause d’une roche de seulement quelques mètres de diamètre.

La NASA, de son côté, a mis sur pied un programme entièrement tourné vers la détection et le suivi d’astéroïdes. Si ce dernier a le mérite d’exister, il semble avoir ses limites.

Nous en avons eu l’exemple la semaine dernière avec plusieurs détections tardives et c’est la même chose de nouveau cette semaine.

En tout, huit astéroïdes sont en effet passés à proximité de notre planète durant ces dernières heures : 2019 TU, 2019 TW1, 2019 RK, 2019 TC1, 2019 SB6, 2019 TM, 2019 TS et 2019 TV1. Si la plupart d’entre eux sont passés à bonne distance de notre monde, l’un d’entre eux s’est tout de même beaucoup fait remarquer.

Des détections toujours aussi tardives

2019 TW1 est en effet passé à une distance équivalente à environ une fois et demie celle séparant la Terre de son satellite. Une distance conséquente, bien sûr, mais ce n’est pas réellement ce qui pose problème ici.

Le souci, en effet, c’est que cet astéroïde été détecté tardivement et il est ainsi apparu sur nos radars le 5 octobre dernier. Soit seulement trois jours avant son passage. Pour ne rien arranger, le corps faisait la taille du superbolide de Tcheliabinsk.

Il aurait donc été en mesure d’occasionner des dégâts équivalents si sa trajectoire l’avait placé sur celle de notre planète.

La NASA elle-même semble d’ailleurs le prendre au sérieux puisque le corps a été classé dans les objets de type Apollon.

Le problème reste donc entier. De son côté, l’agence spatiale américaine ne reste bien entendu pas les mains dans les poches. Elle a récemment présenté un nouveau projet visant à placer dans l’orbite terrestre un télescope entièrement pensé pour la détection de corps spatiaux.

Seul problème, pour le moment, ce projet n’a pas été validé par le Congrès et il nécessite des financements importants. La première estimation faite par la NASA atteint en effet les 500 millions de dollars.

Mots-clés astéroïdesNASA