8 choses que vous ne savez peut-être pas sur Agatha Christie

Qui ne connait pas Agatha Christie parmi les fans de romans policiers classiques ? L’auteure britannique est surtout connue pour ses personnages devenus célèbres Hercule Poirot et Miss Marple, mais elle a aussi écrit beaucoup d’autres romans et nouvelles. En tout, 2 milliards de copies des livres d’Agatha Christie ont été vendues dans le monde.

Celle que l’on peut qualifier de « reine du crime » a également eu une vie aussi trépidante que celles racontées dans ses romans. Voici 8 faits sur Agatha Christie que vous n’avez peut-être pas encore entendus.

Crédits Pixabay

Pas le droit de lire ?

Avant qu’Agatha Christie ne devienne une romancière célèbre, sa mère aurait été contre le fait qu’elle apprenne à lire avant ses 8 ans.

La mère d’Agatha Christie aurait aussi insisté pour lui faire l’école à la maison et a refusé de l’envoyer dans une école régulière avant ses 15 ans où elle a finalement été inscrite dans un pensionnat à Paris.

Son premier roman était un défi lancé par sa sœur

Agatha Christie a passé son adolescence à lire et à écrire des histoires.

Sa sœur Madge l’a alors mise au défi d’écrire un roman complet. C’est ainsi que Christie a écrit « The Mysterious Affair at Styles » qui raconte le récit d’un soldat en congé maladie pris dans une histoire d’empoisonnement dans la résidence d’un ami. Le roman, qui introduit le détective Hercule Poirot, a été rejeté par 6 éditeurs avant d’être finalement publié en 1920.

Hercule Poirot est basé sur une personne réelle

Hercule Poirot est sûrement le personnage le plus connu d’Agatha Christie. Le détective belge est célèbre pour sa moustache grandiose et sa façon très spéciale de résoudre un crime.

D’après ce que l’on sait, Christie aurait été inspirée par un belge descendant d’un bus vers le début des années 1910 lorsqu’elle a développé le personnage de Poirot, Le monsieur en question avait une allure un peu étrange avec un style de moustache assez curieux et une expression dubitative. Après sa première apparition dans « The Mysterious Affair at Styles », le détective va plus tard faire partie de plus de 40 histoires.

Elle a disparu pendant 10 jours

En 1926, Christie a quitté sa maison sans laisser de trace. Cet événement aurait pu être le début d’une de ses histoires sordides, surtout que son mari Archie venait récemment d’annoncer qu’il était tombé amoureux d’une autre femme et demandait le divorce. La police a ainsi été notifiée et a commencé à mener des recherches même si finalement, cela n’était pas vraiment nécessaire.

En effet, Christie est tout simplement allée dans un spa en dehors de la ville pour s’évader de sa vie tumultueuse. Aucune mention de cette escapade n’a été incluse dans son autobiographie. Certaines personnes pensaient à l’époque qu’il s’agissait d’un coup de pub tandis que d’autres ont accepté l’explication de la famille disant qu’elle est passée par une phase d’amnésie.

Agatha Christie avait un pseudonyme

Bien qu’on la connaisse surtout pour ses romans policiers, Agatha Christie a aussi écrit d’autres genres d’histoire. A partir de 1930 et jusqu’en 1956, elle a écrit 6 romans d’amour en utilisant le pseudonyme Mary Westmacott.

Il s’agit d’un nom formé à partir de son deuxième prénom Mary, et de Westmacott qui est le nom de famille de membres de sa famille.

Pas une fan des photos d’auteur

Loin d’être timide, Agatha Christie n’aimait cependant pas voir sa photo sur la jaquette de protection de ses romans. Une fois, elle a insisté pour que ses livres sortent sans cette couverture.

Apparemment, elle préférait ne pas se faire reconnaitre en public.

Elle a essayé de commencer à fumer

Avant que la cigarette ne soit connue pour avoir des effets néfastes sur la santé, fumer était un geste tout à fait normal et presque tout le monde le faisait. Après la fin de la Première Guerre Mondiale, Christie aurait indiqué qu’elle était déçue de ne pas avoir réussi à adopter l’habitude de fumer. Pourtant, elle a bien essayé.

Une notice nécrologique pour Poirot

Comme c’était le cas pour Arthur Conan Doyle, Agatha Christie a aussi fini par se lasser de son personnage de prédilection. Ainsi, elle a fait mourir Hercule Poirot dans son roman publié en 1975 intitulé « Curtain ».

Mais la réaction face à cette mort a été très vive de la part des fans. Le 6 août, le New York Times a même publié une notice nécrologique en première page pour Hercule Poirot. Agatha Christie est décédée l’année suivante.