8 trucs bizarres trouvés sur Google Earth

Google Earth occupe une place de choix dans le cœur de la complosphère et ils sont ainsi chaque année des milliers à écumer le service afin de tenter de mettre la main sur une quelconque preuve de l’existe des extraterrestres, des reptiliens ou même d’anciennes civilisations.

Voici une compilation des 8  trucs les plus bizarres trouvés sur la plateforme ces derniers mois.

OVNI Google Earth

Après avoir dressé une carte complète du web, Google a éprouvé le besoin d’aller plus loin en cartographiant notre planète.

En 2004, le géant américain a donc signé un gros chèque afin de mettre la main sur Earth Viewer, un outil de cartographie développé par Keyhole Inc.

Renommé Google Earth un an plus tard, ce dernier a beaucoup évolué au fil des années et il s’est ainsi enrichi de plusieurs modes de visualisation afin de renforcer le sentiment d’immersion des utilisateurs. Désormais, grâce à lui, chacun a la possibilité de se promener virtuellement à travers le monde et d’explorer ainsi ses différents continents sans avoir besoin de prendre physiquement la route.

Les curieux et les éternels vacanciers ne sont cependant pas les seuls à utiliser le service. L’outil a en effet permis à des scientifiques de découvrir de nouveaux écosystèmes et il a aussi été utilisé par des cambrioleurs pour réaliser des casses.

Mais comme indiqué un peu plus haut, le service occupe aussi une place de choix dans la complosphère et certaines personnes passent ainsi le plus clair de leur temps libre à écumer les régions les plus reculées dans l’espoir d’apercevoir l’ombre d’une soucoupe volante ou d’une ancienne pyramide.

Et autant le dire clairement, ces derniers mois ont été plutôt chargés en la matière. Voici donc une petite compilation des trucs les plus bizarres trouvés sur Google Earth.

Géants Google Earth

Voici un des géants qui se promène sur Google Earth.

1. Les géants des pyramides de Gizeh

En se promettant virtuellement en Égypte à proximité des pyramides de Gizeh, un internaute est tombé sur deux géants en train de traverser la route comme si de rien n’était.

L’affaire avait fait pas mal de bruits, jusqu’à ce que des observateurs un peu plus avisés rappellent que le service a parfois tendance à boguer au niveau des perspectives lors de l’assemblage des images capturées par les voitures du programme Google Street View.

Kraken Google Maps Bis

2. Le kraken 

Cette fois, la découverte remonte à l’année 2016. En se baladant dans l’océan Antarctique, un internaute a aperçu une étrange forme dans l’eau et il en a déduit qu’il s’agissait d’une immense créature marine, et plus précisément le terrible kraken.

Toutefois, Andrew David Thaler avait calmé les ardeurs des internautes en révélant que la forme en question n’était rien de plus qu’un simple rocher, et plus précisément le Sail Rock.

Pyramide Google Earth

3. Les pyramides englouties de New Providence

L’année dernière, en se promenant à environ 6,6 kilomètres au sud de l’île de New Providence, le fameux Tyler Glockner a cru apercevoir deux formes au fond de l’océan, des formes constituées de trois arrêtes. Il en a donc déduit qu’il s’agissait d’anciennes pyramides englouties, des pyramides datant d’une très lointaine époque.

D’autres internautes avaient cependant évoqué pour leur part de simples rochers… ou un bug induit par un mauvais assemblage des cartes.

SR-72

4. L’avion top secret de l’US Air Force

L’US Air Force travaille depuis plusieurs années sur un avion furtif capable d’atteindre les 7 300 km/h, le SR-72. Personne ne sait à quoi il ressemble, mais l’incontournable Tyler Glockner a découvert un étrange appareil sur une piste appartenant à Lockheed Martin.

Seul problème, comme à son habitude, il a également “oublié” de mentionner les coordonnées géographiques de sa découverte et beaucoup ont donc supposé que cet avion n’était rien de plus que la résultante d’un montage effectué par ses soins ou sa source.

Île de Starbuck

5. L’OVNI de Starbuck

L’île de Starbuck est à la tête d’une histoire riche et passionnante, celle des anciens cultivateurs de guano. Ce n’est cependant pas pour cette raison que cette île a fait parler d’elle en début d’année.

Non, car des internautes ont repéré une étrange forme sur une des plages de l’île, une forme située au bout de traces parallèles s’étendant sur plusieurs mètres de long. Beaucoup ont fait le rapprochement avec l’épave d’un OVNI, en oubliant que de nombreuses ruines sont présentes sur place, des ruines datant de l’époque où les Américains exploitaient le guano et les Anglais le phosphore.

OVNI Antarctique

6. L’OVNI de l’Antarctique

L’Antarctique est réputé pour ses étendues de fine neige et ses immenses glaciers, mais aussi pour le nombre étonnant d’épaves de soucoupes volantes que le continent abrite.

Valentin Degterev, un ufologue amateur originaire de Russie, a ainsi découvert un peu plus tôt dans l’année une drôle d’entaille située contre un amas de neige et il en a déduit qu’il s’agissait des restes d’un OVNI écrasé dans la région. Andrew Flemming, un chercheur du British Antarctic Survey, a cependant proposé une autre explication un peu plus rationnelle, à savoir celle… de la simple crevasse.

Cercle Zone 51

7. La piste d’atterrissage de la Zone 51

Dire que la Zone 51 cristallise de nombreux fantasmes relève bien entendu de l’euphémisme, tant cette base militaire occupe une place importante dans le cœur des ufologues.

Plus tôt dans l’année, en se promenant dans la région du Naval Weapons Center, des internautes sont tombés sur un immense cercle dénué de végétation et certains ont commencé à évoquer une piste d’atterrissage destinée aux petits gris… avec une route en plein milieu.

Pyramide

8. L’Atlantide

Platon a évoqué à plusieurs reprises dans ses écrits l’existence d’une ancienne civilisation submergée par les flots, l’Atlantide. En 2016, un certain Marcelo Igazusta est tombé sur des formes coniques reposant au font du Pacifique à quelques kilomètres des côtes mexicaines.

Les images sont ressorties un peu plus tôt dans l’année, avec d’improbables théories faisant allusion à cette mythique civilisation. Dans les faits, il y a cependant plus de chance qu’il s’agisse d’un simple artefact résultant de l’assemblage des cartes, comme celui évoqué en 2009 par Google.

Mots-clés googlegoogle earth