8 « visages » cachés dans Google Maps, pour les amateurs de paréidolie

Google Maps permet de survoler une bonne partie de notre planète et nous sommes bien entendu très nombreux à passer des heures sur le service à explorer les continents. Et si vous vous adonnez vous-même à ce passe-temps, alors il est possible que vous ayez parfois l’impression de voir comme des visages dessinés dans les forêts, les déserts ou encore dans les chaînes de montagnes.

Rassurez-vous, car vous n’êtes pas fou et, en réalité, vous n’êtes absolument pas le seul à avoir cette impression.

Capture Google Maps

Le cerveau humain est en effet une machine complexe et, comme toutes les machines complexes, il a la fâcheuse tendance à chercher du sens là où il n’y en a pas forcément.

Google Maps et la paréidolie, une affaire qui marche

En effet, l’organe a pour habitude de structurer son environnement en permanence et c’est ce qui donne naissance à la paréidolie et donc à ce fameux phénomène psychologique qui nous pousse parfois à voir des objets familiers dans des formes abstraites, comme le contrefort d’une falaise ou même les nuages.

Et bien sûr, nous sommes très nombreux à fonctionner de cette manière. Notre cerveau fonctionne en effet par automatismes et il est programmé pour reconnaître instinctivement certaines formes, comme les visages.

Bon, et quel est le lien avec Google Maps ? Il est simple en réalité. Le service a modélisé une bonne partie du monde et il nous permet donc de nous promener à travers les forêts, les déserts ou même les montagnes de notre planète, ce qui en  fait un véritable vivier à paréidolie.

Un phénomène qui ne se limite pas à notre propre planète

L’idée n’est d’ailleurs pas nouvelle. En 2013, des graphistes avaient ainsi développé un algorithme afin d’identifier dans Google Maps toutes les formes proches de celle d’un visage. L’expérience était passée relativement inaperçue à l’époque, mais elle avait tout de même porté ses fruits et le programme avait ainsi réussi à indexer des dizaines de lieux différents.

La plupart composent précisément cette liste. D’autres ont été trouvés au fil du temps sur divers groupes et forums spécialisés.

Et bien sûr, la paréidolie ne se limite pas à notre propre planète. L’exemple le plus frappant est sans conteste celui du Visage de Mars. Évoqué dans ce dossier, ce fameux visage est en réalité une formation rocheuse de la planète rouge, une formation que beaucoup ont prise pour une sculpture lorsque les premières images de la planète nous sont parvenues. Ce qui avait bien entendu donné vie à de folles théories.

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Capture Google Maps

Mots-clés googlegoogle maps