9 séries peu connues, mais qui valent le détour

Game of Thrones, The Walking Dead ou même Westworld comptent des millions de fans à travers le monde, mais il existe d’autres séries moins connues tout aussi captivantes. Si vous avez un peu l’impression de tourner en rond, alors cet article devrait normalement vous faire l’effet d’une véritable bouffée d’oxygène.

Ce n’est pas vraiment une révélation, mais les séries ont le vent en poupe depuis plusieurs années et les directeurs de programmation de toutes les chaînes mondiales luttent ainsi afin de mettre la main sur le prochain monument télévisuel.

Popcorn Time : image 1

Le choix ne manque pas, mais il est du coup parfois difficile de s’y retrouver. Résultat des courses, la plupart des sériephiles se focalisent sur les productions les plus connues, au risque de passer à côté de véritables perles.

Loin d’être pleinement exhaustif, cet article vous permettra de découvrir quelques séries assez peu connues du grand public.

Happy – Thriller

Happy est diffusé depuis la fin de l’année dernière sur SyFy, mais la série est également disponible sur Netflix.

Totalement hallucinée, elle raconte les aventures de Nick Sax, un ancien flic devenu tueur à gages sans domicile fixe. Cynique et désabusé, il passe son temps à voguer de petits contrats en petits contrats jusqu’au jour où il va faire la rencontre d’une licorne bleue extrêmement bavarde.

Sax va alors se lancer sur les traces d’un père Noël fou, un père Noël dont le principal passe-temps consiste à enlever des enfants.

Très violente, cette série ne s’adresse pas à tous les publics, mais elle brille par sa réalisation et par le formidable jeu d’acteur de Christopher Meloni.

https://www.youtube.com/watch?v=JsZ2kejlHF8

The Good Fight – Thriller

Comme son nom le laisse raisonnablement supposer, cette série est en réalité le spin-off de The Good Wife.

L’histoire se déroule un an après le final de la série originale et elle se focalise sur les aventures de Diane Lockhart. Ruinée après une escroquerie financière organisée par les parents de sa filleule, Diane se retrouve sans emploi et elle finit par trouver refuge dans un cabinet afro-américain.

Si cette série ne paye pas de mine au premier abord, elle se révèle des plus efficaces et elle brille notamment par la justesse de ses intrigues.

The Good Fight s’inscrit pleinement dans notre société et la série aborde ainsi de nombreuses problématiques propres à notre époque. Mieux, elle le fait aussi avec beaucoup de justesse et un zeste d’humanisme, ce qui ne gâche rien.

Hard Sun – Thriller

Imaginée par Neil Cross, Hard Sun est une série britannique et elle se déroule dans un présent alternatif, dans le Londres contemporain.

Charlie Hicks et Elaine Renko, deux flics brisés, vont subitement tomber sur une clé USB contenant d’étranges documents au cours d’une enquête, des documents attestant de l’arrivée imminente d’une catastrophe cosmique.

Poursuivi par les membres du MI5, le duo va alors se retrouver dans une situation très délicate.

Si le synopsis semble plutôt traditionnel, la réalisation est vraiment bonne et Neil Cross a ainsi pris le temps de creuser ses personnages principaux, certes, mais aussi tous les personnages secondaires gravitant autour d’eux. Le résultat n’est pas mauvais du tout et on se laisse très vite prendre au jeu.

Ray Donovan – Thriller

Ray Donovan n’est pas une série récente et elle en est ainsi à sa cinquième saison, avec une soixantaine d’épisodes au compteur.

Imaginée par Ann Biderman, cette série se focalise – logiquement – sur les aventures de Ray Donovan et de ses deux frères, Terry et Bunchy.

Ray travaille comme fixeur pour un puissant cabinet d’avocat de Los Angeles et il est donc chargé de résoudre tous les problèmes auxquels sont confrontés ses clients. Pour mener sa tâche à bien, ce dernier n’hésite pas à organiser des pots-de-vin ou même à monter des coups de toute pièce pour faire pression sur les personnes impliquées. En parallèle, il doit aussi composer avec une famille marginalisée et avec deux frères en roue libre.

Relativement conventionnelle, Ray Donovan brille par la richesse de son intrigue, mais aussi par le jeu de ses acteurs. Liev Schreiber excelle en effet dans son rôle et il en va de même pour Eddie Marsan et Dash Mihok, les acteurs incarnant Terry et Bunchy.

UnREAL – Drama

UnREAL est diffusé depuis 2015 sur Lifetime et la série compte ainsi pas moins de trois saisons à son actif.

L’histoire est peu conventionnelle et la série se focalise ainsi sur les coulisses d’une émission de téléréalité du nom de Everlasting en nous offrant un point de vue inégalé sur les trahisons et les manipulations orchestrées par l’équipe en charge de sa réalisation.

Mais ce qui fait la force d’UnREAL, de mon point de vue, c’est surtout le duo incarné par Shiri Appleby (Roswell) et Constante Zimmer (House of Cards). Elles crèvent en effet l’écran et leur relation donne beaucoup de rythme à la production.

Blood Drive – SF

Encore une série à ne pas mettre entre toutes les mains. Blood Drive n’est en effet pas conseillé aux enfants, aux adolescents et aux personnes sensibles.

Très imagée, la série verse allègrement dans le sexe et la violence, avec des scènes parfois ignobles et très dérangeantes… le tout servi par une réalisation digne des meilleures œuvres de série B.

L’histoire, elle, est plutôt originale. Blood Drive se déroule dans le futur, à une époque où l’humanité est confrontée à la pauvreté et la famine. Le prix du baril de pétrole a augmenté et l’essence est devenue une denrée rare.

Heart Corporation, une entreprise étrange, va alors mener des expériences afin de prendre le contrôle du monde. Elle devra cependant faire face à un autre duo improbable formé par un officier de police et une pilote d’exception, Grace D’Argento.

https://www.youtube.com/watch?v=YmGeW2GjILg

Colony – SF

Colony n’est pas de toute première fraîcheur non plus. La série est en effet diffusée depuis quelques années aux États-Unis, mais elle n’a pas complètement réussi à percer et c’est d’ailleurs bien dommage.

L’histoire se déroule dans un futur proche. Une civilisation extraterrestre technologiquement avancée a pris le contrôle de notre planète et dressé d’immenses murs à travers les grandes villes afin de mieux contrôler la population.

La série suit pour sa part les aventures des Bowman, une famille divisée qui tente de trouver sa place dans un monde extrêmement compliqué.

Le scénario de Colony semble assez traditionnel, mais il comporte tout de même quelques twists très intéressants et la série est en plus servie par de très bons acteurs. Josh Holloway (Sawyer dans Lost) est exceptionnel et Peter Jacobson (Dr House) donne une saveur acidulée à la production.

Counterpart – SF

Counterpart a été diffusé sur OCS en début d’année, mais la série est passée assez inaperçue une fois encore.

L’histoire se déroule dans un présent alternatif et elle suit le quotidien de Howard Silk, un employé de bureau alternant ses journées entre un travail bureaucratique et des visites à l’hôpital où séjourne sa femme, tombée dans le coma suite à un accident de voiture.

Relativement banale et commune, sa vie va prendre un tout nouvel élan lorsqu’il va découvrir qu’un portail vers une réalité alternative se cache sous le bâtiment dans lequel il travaille, un portail créé suite à une expérience qui a visiblement très mal tourné.

Si Counterpart bénéficie d’une réalisation sans faille, c’est surtout l’interprète du personnage principal qui fait la différence. J. K. Simmons est en effet exceptionnel dans ce rôle.

The Crossing – SF

Il s’agit cette fois d’une série récente, une série actuellement en cours de diffusion aux États-Unis.

La série se déroule dans une petite ville tranquille où vont subitement apparaître des dizaines de personnes prétendant venir du futur et avoir franchi un portail pour revenir dans le passé et se cacher ainsi de leurs terribles oppresseurs.

Présentée par la presse comme le nouveau Lost, The Crossing est plutôt divertissant et les acteurs semblent convaincants. Si vous aimez la SF et les histoires très travaillées, alors vous pouvez vous lancer dedans.