À 114 ans, elle doit mentir sur son âge pour s’inscrire sur Facebook

Mentir sur Internet est très facile, si bien que beaucoup d’internautes, si ce n’est tous, l’ont déjà fait, et notamment sur leur âge. Une bonne partie des sites web disponibles limitent en effet l’inscription à des personnes ne faisant partie que d’une certaine tranche d’âge, souvent à partie de treize ans par exemple. C’est le cas de Facebook, le réseau social sur lequel on est censé ne pas pouvoir trouver de personnes plus jeunes.

Tout le monde ne l’a pas forcément remarqué, mais il existe une autre limite d’âge sur Facebook, délimitant cette fois-ci la tranche supérieure, et c’est ce qui a conduit une femme à mentir sur son âge pour pouvoir s’inscrire sur Facebook et rejoindre sa famille sur le réseau social.

Anna Stoehr, accompagnée de Joseph Ramireza

Anna Stoehr, accompagnée de Joseph Ramireza

Du nom de Anna Stoehr, il s’agit de la doyenne de l’état du Minnesota aux États-Unis. Elle a désormais 114 ans et a récemment découvert Facebook par l’intermédiaire d’un certain Joseph Ramireza qui a initié la vieille dame aux rudiments de l’informatique, et plus précisément à ceux qui concernent Internet.

Grâce à Joseph Ramireza, cette chère Anna sait donc maintenant comment effectuer une recherche sur Google, comment utiliser FaceTime d’Apple ou même comment s’inscrire sur Facebook. Manque de bol, pour elle, cette dernière chose s’est avérée plus délicate que prévue, et ce n’est pas de sa faute pour autant.

Née en 1900, Anna n’a en effet pu indiquer sa véritable date de naissance sur le réseau social qui n’accepte pas d’année de naissance inférieure à 1905. Si elle a fêté ses 114 ans dimanche, ses amis Facebook ont eux vu qu’elle avait rajeuni jusqu’à l’âge de 99 ans.

Avec l’aide de Joseph Ramireza, Anna Stoehr a décidé de ne pas en rester là et a choisi d’écrire une lettre à Facebook dans laquelle l’idée principale n’est autre que la suivante : « Je suis toujours là ».

Il est normal que Facebook limite la date de naissance, mais ses développeurs auraient pu tout de même réfléchir un peu et fixer la limite à un âge un peu plus élevé. Après tout, Anna est bien la preuve que tout peut arriver dans ce domaine !

Via

Mots-clés facebook