A 17 ans et au bout de son troisième jour de stage chez la NASA, il découvre une exoplanète

En général, après un stage, la majorité des étudiants se plaignent de n’avoir eu à faire que les photocopies ou d’avoir uniquement servi le café. Eh bien ce n’est pas le cas de Wolf Cukier, un étudiant américain de 17 ans, qui peut se targuer d’avoir découvert une exoplanète après seulement trois jours de stage au sein de la NASA.

Le 6 janvier 2020, l’agence spatiale américaine a officialisé la découverte de cette planète de la taille de la Terre, baptisée TOI 1338b. Cette découverte a été faite par Wolf Cukier grâce au télescope TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA.

Exoplanète habitable

D’après l’agence spatiale américaine, cette exoplanète se trouve à 1 300 années-lumière de la Terre.

Une découverte inattendue

Dans un communiqué, la NASA a indiqué que Wolf Cukier avait obtenu un stage de deux mois en 2019 au centre Goddard de l’agence spatiale américaine, situé dans le Maryland. Après juste trois jours passés au sein de la NASA, Wolf Cukier a découvert l’existence d’une nouvelle exoplanète.

« Environ trois jours après le début de mon stage, j’ai vu un signal provenant d’un système appelé TOI 1338. Au début, je pensais que c’était une éclipse stellaire, mais le timing n’était pas le bon. C’était une planète. » a-t-il raconté.

Une planète qui ressemble à Tatooine

Au départ, Wolf Cukier ne croyait pas en sa découverte. Il en a parlé longuement avec son tuteur de stage Veselin Kostov comme le rapporte ce dernier. « Wolf et moi avons passé des heures à vérifier la fiabilité de notre découverte. Une fois que nous étions sûrs de nous, nous avons contacté nos collègues. »

Grand fan de la franchise Star Wars, Wolf Cukier a comparé la planète qu’il a découverte avec Tatooine car à l’instar de la célèbre planète de Star Wars, TOI 1338B connaît des doubles couchers de soleils. A l’issue de cette découverte, l’adolescent a coécrit un article avec les scientifiques du centre Goddard. « Cela a clairement eu un effet sur le reste de mon stage. Je n’étais plus seulement là pour trouver de nouvelles planètes, mais j’apprenais le processus complet de vérification. »

Wolf Cukier prévoit de faire des études en physique ou en astrophysique à l’Université de Stanford, de Princeton ou du Massachussetts.

Mots-clés exoplanètesNASA