A Boston, le 26 mars est désormais le jour de Leonard Nimoy

La ville de Boston veut rendre un hommage éternel à l’un de ses plus illustres enfants, Leonard Nimoy. Le 26 mars est désormais consacré l’acteur de Star Trek.

Leonard Nimoy reste dans les mémoires pour sa remarquable interprétation de Spock dans les séries et les films Star Trek. L’acteur est l’une des figures emblématiques de la franchise. La ville de Boston va ainsi lui consacrer tous les ans une journée entière. À partir de cette année, le 26 mars sera donc appelé « Leonard Nimoy Day ». Comme le rapporte Slashfilm, on doit cette décision au maire sortant Martin J.Walsh. Cette journée de mars sera spéciale « pour honorer la contribution du natif du West End aux arts dans des rôles comme Spock dans Star Trek, ainsi que son dévouement à la communauté ».

Crédits Pixabay.com

Le 26 mars n’est pas une date anodine. Il marque la naissance de l’acteur en 1931 dans le quartier de West End à Boston. Décédé le 27 février 2015 à Los Angeles, Leonard Nimoy aurait eu 90 ans cette année.

Une riche carrière en dehors de Star Trek

Le natif de Boston avait fait ses débuts en tant qu’acteur en 1951. Il est d’abord apparu dans plusieurs séries télévisées dans les années 50 et 60 avant de décrocher le rôle qui va l’élever au rang d’icône : Spock. Ce dernier, mi-humain mi-vulcain, est un personnage emblématique de la franchise de science-fiction Star Trek.

Nimoy a également eu une riche carrière en dehors de Star Trek. Il a notamment prêté sa voix dans plusieurs œuvres, dont le film d’animation de Disney Atlantis: The Lost Empire, les jeux Kingdom Hearts et le long métrage Transformers: Dark of the Moon. Par ailleurs, l’acteur est passé à plusieurs reprises derrière la caméra. On lui doit effectivement la réalisation de deux films de la franchise Star Trek, ainsi que des comédies et des drames.

Une inspiration pour les opprimés

« Leonard Nimoy a fait honneur à sa ville natale avec ses œuvres en tant qu’acteur, écrivain, producteur, réalisateur, poète, photographe et philanthrope. Leonard Nimoy, à travers son personnage fictif de monsieur Spock – moitié humain, moitié vulcain – a donné un héros à l’immigré, au réfugié et à l’opprimé », peut-on lire dans la proclamation de la ville de Boston. Sa fille Julie Nimoy a partagé le contenu du document sur les réseaux sociaux.