A cause du partage de comptes, Netflix perd plusieurs milliards de dollars

Netflix a totalement changé la façon de consommer des films et séries sur la toile. La grande force du leader de la SVOD a été de permettre de profiter d’un catalogue illimité de contenu contre un simple abonnement abordable. La seconde stratégie reposait sur la création de productions originales, films et séries, lui ayant permis une certaine reconnaissance. Après tout, Netflix est derrière le dernier Martin Scorsese, réalisateur légendaire, avec The Irishman – mettant en scène DeNiro et Al Pacino. Mais avec la multiplication des services de SVOD, beaucoup d’abonnés décident de partager des comptes.

Résultat ? Un gros manque à gagner selon une étude menée par Hub Entertainment Research relayée par le Hollywood Reporter.

Crédits Unspash

Netflix aurait perdu plusieurs milliards de dollars à cause du partage de comptes !

12,5 milliards de dollars de pertes d’ici 2024

Alors que les services de SVOD se multiplient, entre Apple TV+, Disney+, Amazon Prime Video, les futures plates-formes Warner, HBO, Universal, beaucoup se tournent vers le partage de comptes. Un moyen de faire des économies tout en regardant des films et séries quand la personne à l’origine du prêt n’est pas connectée. Mais avec telle pratique, Netflix perd énormément d’argent comme nous le rapporte une étude.

Rien que l’an dernier, en 2019, Netflix a tiré une croix sur 9,1 milliards de dollars. Une somme colossale qui ne risque pas d’arranger les problèmes de trésorerie du géant de la SVOD, déjà dans le rouge. Sans oublier que les pertes pourraient monter à 12,5 milliards de dollars d’ici 2024 : rien d’étonnant sur un marché à la concurrence de plus en plus féroce.

Pourtant, Netflix semble ne pas vouloir combattre ces partages de comptes – il n’est pas rare que la société s’en amuse sur les réseaux sociaux à travers son CM.

Les jeunes seraient plus propices au partage de comptes selon l’étude. On parle ici de 60% des abonnés entre 13 et 24 ans. Au-dessus de 35 ans, ce chiffre passe à 16%. On peut également imaginer que les plus jeunes se tournent vers cette solution face à des revenus plus faibles, chez les étudiants par exemple, voir inexistants.

Netflix compte-t-il lutter contre cette méthode ? Le service n’a pas répondu aux résultats de l’étude.

Mots-clés netflixstreaming