A Hong Kong, la prostitution occasionnelle se fait de plus en plus présente à cause d’internet

La prostitution est le plus vieux métier du monde, ça tout le monde le sait. Néanmoins, aujourd’hui à Hong Kong, on observe une hausse alarmante des jeunes filles qui s’adonnent à cette activité pour subvenir à leur besoin dans cette ville où le coût de la vie est exorbitant.

Si dans la ville, la prostitution en soi n’est pas illégale, le racolage quant à lui est interdit.

Toutefois, à l’ère des réseaux sociaux, les prostituées ont trouvé un nouveau moyen de trouver des clients. C’est à travers des hashtags comme #ptgf, soit part-time girl friend, qu’elles attirent leur clientèle.

Ce genre de pratique risque d’entrainer de plus en plus de jeunes hongkongaises dans la prostitution.

Des hashtags neutralisés par Instagram

Face à cette situation, Instagram n’a pas attendu longtemps avant de prendre des mesures drastiques. Le réseau social a ainsi pris la décision de rendre inopérants les hashtags #ptgf et #hkptf.

Malgré cela, les racoleuses ont trouvé d’autres moyens de faire tourner leur business sur les réseaux sociaux en ajoutant dans certains cas un caractère chinois pour passer en dessous du radar d’Instagram.

De multiples facteurs

Plusieurs ONG spécialisées se sont penchées sur le cas de la prostitution à Hong Kong et d’après elles, les facteurs qui incitent les femmes de cette ville à se prostituer sont nombreux notamment les problèmes familiaux ou les problèmes d’argents. De plus, le fait que le racolage se déroule sur internet peut donner à ces jeunes prostituées un sentiment de sécurité.

Kiki, une lycéenne de 19 ans, a connu le monde de la prostitution à 17 ans. La jeune femme explique les raisons qui l’ont poussée à choisir cette voie même si aujourd’hui elle regrette. « Je m’étais disputée avec ma sœur et je n’étais pas heureuse, je cherchais quelqu’un qui m’écoute. La première fois, cela m’a fait du bien alors j’ai continué à chercher des clients à accompagner. »

Aujourd’hui, Kiki n’exerce plus cette activité et regrette même son passé. Elle incite ainsi les filles qui souhaiteraient se lancer dans la prostitution à y réfléchir à deux fois. C’est une décision qui peut marquer à vie.