A la recherche du “Cube Heisenberg” des nazis

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont essayé de développer des armes nucléaires. Un cube d’uranium ayant probablement fait partie de ce programme secret a été conservé pendant des décennies au sein du Pacific Northwest National Laboratory (PNNL). Aujourd’hui, les chercheurs de ce laboratoire ont ressorti ce cube pour l’étudier avec de nouvelles techniques médico-légales nucléaires.

Ils veulent vérifier si cet artéfact est vraiment l’un des fameux cubes Heisenberg. Pour la petite histoire, ces cubes portent le nom du physicien qui les a créés, à savoir Werner Heisenberg. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Heisenberg a conçu des centaines de cubes d’uranium pour les nazis.

Un mur de cubes
Crédits Pixabay

En 1945, les Alliés ont mis la main sur 659 cubes. Le reste des blocs radioactifs se sont évanouis dans la nature.

A lire aussi : L’histoire méconnue du Red Orchestra, les résistants allemands qui ont lutté contre le nazisme

Un mystère sur le point d’être résolu ?

Brittany Robertson et John Schwantes, chercheurs au sein du PNNL, se chargent de l’étude de ce cube. Pour l’heure, on sait qu’il est constitué d’uranium métal naturel solide. Le binôme formé par Roberston et Schwantes compte sur de nouvelles techniques médico-légales pour percer les secrets de ce cube.

Ces derniers se disent intimidés par l’étude de cet artéfact. Ils espèrent néanmoins pouvoir « tirer le maximum d’informations possibles d’une quantité de matériau qui est finalement minuscule. »

De nombreuses personnes sont convaincues qu’il s’agit bien là d’un des cubes Heisenberg. Toutefois, d’après Brittany Robertson, « jamais aucune preuve de cette origine n’a été apportée de manière expérimentale. »

A lire aussi : On en sait un peu plus sur l’histoire de Sobibor, un ancien camp de la mort nazi situé en Pologne

Des résultats encourageants

Les chercheurs du PNNL espèrent que ces recherches leur permettront d’en apprendre plus sur les opérations secrètes menées par les nazis pour développer des bombes atomiques durant la Seconde Guerre mondiale. Les résultats qu’ils ont obtenus jusqu’ici sont assez encourageants.

Le 20 août 2021, ils ont eu des résultats préliminaires qui suggèrent que « l’âge du cube coïncide avec celle du programme nucléaire des nazis. » La prochaine étape pour les chercheurs consiste à déterminer si cet artéfact vient du centre de Heisenberg ou de Diebner.

Robertson et Schwantes sont optimistes. Ils espèrent que leur étude leur permettra même de remonter jusqu’à l’origine de l’uranium contenu dans ce cube. Pour ce faire, ils comptent chercher une correspondance entre les signatures des éléments qui se trouvent dans le cube et ceux qui se trouvent dans les mines d’uranium auxquelles le régime nazi a pu accéder à l’époque.