A Melbourne, un gamer perquésitionné pour avoir aidé les gens à tricher sur GTA

Rockstar Games et Take-Two Interactive ne font pas de cadeau aux développeurs de cheats sur GTA. En octobre 2018, les deux sociétés ont fait appel à la Cour fédérale australienne pour obtenir des ordonnances de fouille et de saisie à l’encontre de tricheurs sur Grand Theft Auto V.

Deux propriétés à Meblourne, en Australie, ont alors été perquisitionnées.

Rockstar Games et Take-Two Interactive ont encore frappé. Cette fois-ci, la perquisition a frappé un autre gamer, toujours basé à Melbourne, qui aidait des gens à tricher sur GTA grâce à des cheats populaires.

En plus d’avoir vu sa maison perquisitionnée, ce joueur a aussi vu tous ses avoirs gelés.

Rockstar Games et Take-Two Interactive multiplient les actions en justice

Face aux tricheries qui sont devenues monnaies courantes sur GTA, Rockstar Games et Take-Two Interactive ont décidé de monter d’un cran et de s’attaquer à la source du problème à savoir les développeurs de cheats. Au cours de ces derniers mois, les deux firmes ont engagé pas moins de cinq actions en justice aux États-Unis, en Europe et en Australie contre des tricheurs.

Le dernier d’entre eux répond au nom de Christopher Anderson et connu pour avoir pris part au développement d’Infamous, un programme coûtant environ 40 dollars et qui permet d’accéder à un menu de triche offrant notamment la possibilité d’accéder à une quantité infinie d’argent, d’armes, d’objets et de points de vie sur GTA.

Au départ, la plainte concernait 5 personnes impliquées dans la production des codes sur Infamous mais a finalement été modifiée pour ne se focaliser que sur Chistopher Anderson.

De lourdes sanctions

Après la perquisition qui a été autorisée par la Cour fédérale australienne, Christopher Anderson a fait l’objet de nombreuses sanctions. À présent, il ne pourra ni créer ni utiliser des astuces de jeux. De plus, son compte a été bloqué.

D’après la Cour fédérale australienne, les personnes impliquées dans la création et la commercialisation de codes, comme Christopher Anderson, seront empêchées de « développer, distribuer et vendre » des codes de triches et pourraient être arrêtées si elles ne coopéraient pas.

En plus de ces sanctions, il se peut que Rockstar Games et Take-Two Interactive demandent des dommages et intérêts au coupable pour violation du droit d’auteur.

Mots-clés gtarockstar