A Nice, un homme a été placé en garde à vue pour avoir publié des menaces sur Facebook

À la suite d’une charge policière, Geneviève Legay, une manifestante âgée de 73 ans, a été grièvement blessée lors d’une manifestation des Gilets jaunes qui a eu lieu à Nice le samedi 23 mars 2019. Alors que Jean-Michel Prêtre, le procureur de Nice, a déjà exclu toute implication de la police dans l’accident qui a blessé la manifestante, certains continuent à rejeter la faute sur les forces de l’ordre.

C’est le cas d’un internaute qui a décidé de menacer un commissaire sur Facebook. Ce sympathisant des Gilets jaunes s’en est pris au commissaire Rabah Souchi, en charge du maintien de l’ordre le jour de la manifestation où Geneviève Legay est tombée.

Prison Facebook

Crédits Pixabay

Cet homme, dont l’identité a été tenue secrète, a déversé sa haine dans un commentaire publié sur le réseau social. Il a également accompagné son commentaire du clip « Sacrifice de poulets » du groupe de rap Ministère A.M.E.R. Malheureusement pour lui, son message n’est pas passé inaperçu.

Un commentaire qui lui a valu une mise en garde à vue

Certaines personnes se sentent pousser des ailes sur la toile et trouvent le courage de tenir des propos qu’ils n’oseraient pas tenir dans la vraie vie lorsqu’ils sont derrière leur écran. Eh bien, c’est certainement le cas de cet homme qui a décidé d’insulter Rabah Souchi sur Facebook.

Que ce soit sur la toile ou dans la réalité, les mauvaises actions ne restent jamais impunies bien longtemps et cet internaute l’a appris à ses frais. Son commentaire lui a valu d’être placé en garde à vue à la caserne Auvare.

Une publication faite sous le coup de la colère

Lors de sa mise en garde à vue, l’homme à l’origine du commentaire haineux n’a pas nié les faits qui lui ont été imputés. Ce dernier a indiqué qu’il avait tenu ces propos sous le coup de la colère. Après sa mise en garde à vue, il devra comparaître devant le tribunal correctionnel.

Il n’est pas le seul à avoir eu des démêlés avec la justice à la suite de cette manifestation. Un autre internaute a dû comparaitre devant la brigade criminelle de Nice pour avoir créé un sondage sur la révocation ou non du commissaire Rabah Souchi.

Décidemment, Geneviève Legay déchaîne les passions.

Mots-clés facebook