A Paris, rouler sur le trottoir avec une trottinette électrique peut coûter cher

Paris semble avoir une dent contre les trottinettes électriques. Le Conseil de Paris a en effet voté plusieurs mesures visant à mieux encadrer l’utilisation de ce moyen de transport alternatif, des mesures s’accompagnant d’amendes très épicées pour toutes les personnes contrevenant à ces nouvelles règles.

La trottinette électrique marche fort depuis quelque temps et il suffit de se promener dans les rues de la capitale pour s’en convaincre.

trottinette

Crédits Pixabay

Si les Parisiens et les Parisiennes sont de plus en plus nombreux à se déplacer avec ce moyen de transport, les services proposant des trottinettes en libre-service se sont également multipliés ces derniers mois.

La Mairie de Paris souhaite mieux encadrer l’utilisation des trottinettes électriques

Et il semblerait que cela pose de sérieux problèmes au Conseil de Paris puisque ce dernier a voté plusieurs mesures afin de mieux réguler l’utilisation de ces dernières.

La première d’entre elles, et sans doute la plus importante, a trait aux voies empruntables par les usagers à trottinette. Ils n’auront en effet plus le droit de rouler sur les trottoirs et toutes les personnes contrevenant à cette règle risqueront une amende de 135 euros.

Le Conseil de Paris a également pris la décision de mettre en place une autre amende afin de mieux encadrer l’utilisation des trottinettes en libre-service. Les personnes abandonnant ces trottinettes n’importe où s’exposeront ainsi à une amende de 35 euros.

À terme, la Mairie de Paris souhaite d’ailleurs aller plus loin en imposant des zones de dépôts dédiées. Elles seront créées dans ces prochaines semaines et symbolisées par un nouveau marquage au sol.

Des amendes salées pour les contrevenants

En tout, le Conseil de Paris compte créer 2 500 espaces de ce type dans la capitale avant la fin de l’année.

Il faut également rappeler que les pouvoirs publics sont actuellement en train de travailler sur une loi d’orientation portant sur les mobilités. Elle aura principalement pour but de créer un cadre juridique pour les trottinettes électriques et leurs usagers. À l’origine, ce projet était censé passer à l’automne 2018, mais il a été repoussé au printemps 2019.

D’après la Mairie de Paris, environ 15 000 trottinettes seraient actuellement disponibles dans les rues de la capitale. Ce chiffre pourrait atteindre les 40 000 à la fin de l’année et c’est ce qui l’a poussé à mettre en place une redevance pour les entreprises de location.