À Taïwan, une entreprise a mis des filles en bikini dans des machines à pinces pour attirer les clients

La machine à pinces est un jeu qui jouit d’un franc succès à Taïwan. C’est pourquoi, pour se différencier de la concurrence, certains établissements ont décidé d’adopter une stratégie commerciale pour le moins surprenante et originale : faire entrer des mannequins en bikini dans les machines à pinces pour faire affluer la clientèle.

Étant donné la popularité du jeu de machines à pinces et la concurrence que se livrent les différents opérateurs œuvrant dans ce domaine, chacun d’entre eux élabore ses astuces et concocte sa propre recette pour s’attirer la faveur des clients. Cela a atteint des sommets durant les périodes de fêtes où les établissements espèrent atteindre le plafond de leur chiffre d’affaires.

Taïwan

Si certains ont opté pour l’ajout de nouveaux gadgets sur leurs machines à pinces, d’autres ont voulu aller encore plus loin en plaçant de jeunes modèles en petites tenues dans la cabine du jeu.

Une stratégie qui a porté ses fruits

L’opérateur qui a eu “l’audace” – ou le mauvais goût c’est selon – de mettre en œuvre cette tactique marketing se situe dans la ville de Tainan.

D’après les journalistes locaux, les jeunes filles étaient rémunérées pour s’installer parmi les lots à gagner à l’intérieur des machines à pinces.

Leur présence avait ainsi pour but d’attirer plus de clients dès l’annonce officielle de l’ouverture du bâtiment. D’ailleurs, au vu du nombre de personnes qui se sont ruées sur les machines pour jouer et admirer les mannequins, l’astuce semble avoir parfaitement fonctionné.

Une approche vivement critiquée

Néanmoins, cette stratégie a également suscité de nombreuses critiques de la part des locaux et des internautes. Le magasin a été vivement critiqué du fait que leur tactique était perçue comme une atteinte à l’honneur des jeunes filles exposées à l’intérieur des jeux de machines à pinces, des jeunes filles considérées comme de simples jouets.

Ayant eu connaissance de ces critiques négatives, l’opérateur a tenu à s’excuser auprès des personnes qui ont été offensées par son geste. Il a également assuré que les mannequins ne faisaient pas figure de lots à gagner.

Selon le même opérateur, ces jeunes filles n’étaient là que pour présenter aux joueurs les différents types de jouets qu’ils pouvaient gagner en jouant au jeu de machines à pinces.