A terme, la technologie de nos chaussures pourrait desservir notre santé, selon ces chercheurs

Saviez-vous que plus vos chaussures de sport sont confortables, plus cela risque de nuire à votre santé ? C’est en tout cas ce qu’affirme Nicholas Holowka, anthropologue à l’Université de Buffalo (New York), d’après une étude récemment  réalisée… concernant nos pieds.

Le ressort de pointe, cette courbure caractéristique à l’avant de nos chaussures de sport ferait en fait en sorte que les muscles de nos pieds travaillent moins. Cette conception pourrait alors causer des dégâts sur le long terme au niveau de la musculature de nos petons, selon les chercheurs.

Photo des pieds d'un joggeur

Crédits Pixabay

Parmi les séquelles de cette courbure, il y a par exemple la fasciite plantaire, une inflammation de l’aponévrose plantaire, la membrane qui se trouve sous nos pieds et qui va s’étendre depuis le talon jusqu’à la base de nos orteils. Pour résumer, les chaussures trop confortables réduisent les efforts et ne sont pas bonnes pour les muscles de nos pieds.

Treize personnes mises à l’épreuve dans le cadre de tests

Munies de différents types de sandales, 13 personnes ont ainsi prêté leurs concours dans le cadre de cette étude.

Grâce à un système de caméra infrarouge ainsi qu’à des plaques spéciales intégrées dans un tapis roulant, les chercheurs ont pu déterminer la force que chacun mettait à contribution pour marcher, selon ce qu’il avait aux pieds.

Certains des volontaires ont ainsi marché pieds nus, les autres portaient quatre types de sandales. Les résultats de l’étude ont montré que plus les sandales pliaient les orteils de ceux qui les portaient vers le haut, moins l’exercice demandait un effort de poussée.

Et c’est comme cela que les sneakers et les chaussures dédiées au sport sont actuellement conçus. Disposant d’un ressort de pointe, l’utilisateur aura moins besoin d’une puissance de poussée à chaque foulée. De ce fait, les muscles travailleront nettement moins.

Pour remédier à ce problème, une alternative assez simple

Comme le souligne Nicholas Holowka, au fil des années, les répercussions de ce genre de technologie pourraient grandement affaiblir les muscles des pieds. Vu qu’ils ne sont pas assez robustes, les muscles des pieds ne joueront plus leur rôle de manière efficace.

Et cela va exposer l’utilisateur à divers traumatismes, comme la fasciite plantaire. À noter que guérir de cette affection n’est pas une mince affaire.

Selon des recherches antérieures, dirigées par Freddy Sichting, l’utilisation de chaussures minimales, disposant de peu de structure d’amortissement, de moins de systèmes de soutien de la voûte plantaire et qui n’ont pas de ressort de pointe aiderait à renforcer les muscles des pieds.

On sera alors moins exposé à des traumatismes de ce genre et selon les chercheurs, ce procédé prendrait entre 6 à 12 semaines pour porter ses fruits. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut courir pieds nus. Les risques de blessures au niveau de la plante du pied, du mollet ou encore du tendon d’Achille seraient dans ce cas augmentés, et ce n’est pas le but recherché.