En Abkhazie, le gouvernement lutte contre les fermes illégales de bitcoins

La lutte contre les fermes illégales de bitcoins est prise au sérieux en Abkhazie. À ce titre, les représentants de l’État ont décidé de publier des vidéos de policiers en train de démanteler ce business illicite. Le minage de bitcoins causerait effectivement des pannes d’électricité insoutenables dans le pays.

Le ministère de l’Intérieur de l’Abkhaziea publié deux vidéos YouTube, la semaine du 8 mars, qui relatent une descente musclée.

Crédits Pixabay

Cette intervention a permis de mettre un terme à des opérations de minage de bitcoins, illégalement connectées au réseau électrique. Le gouvernement a confirmé avoir mis à l’arrêt huit exploitations minières au cours de ces dernières semaines.

Les images montrent de nombreux appareils miniers, équipés de ventilateurs dans des conteneurs, des sous-sols et d’autres bâtiments.

Le minage de bitcoins : une activité controversée

Le minage de bitcoins reste, jusqu’à maintenant, une pratique onéreuse en raison des consommations énergétiques générées. C’est pourquoi les mineurs choisissent généralement des lieux où le coût de l’électricité est faible. Pour cet usage, les zones à faible température sont particulièrement appréciées.

Selon Reuters, le minage de bitcoins a explosé en Abkhazie ces dernières années en raison des coûts d’électricité exceptionnellement bas. Cette pratique a d’abord été réprimée à ses débuts. Toutefois, un nouveau cadre légal plus favorable a été mis en place en septembre 2020, ce qui a poussé davantage de citoyens à investir dans ce domaine.

Pourtant, malgré l’essor des fermes de bitcoins, l’hiver a été marqué par des pannes d’électricité dans le pays. Devant les faits, le gouvernement a donc décidé de poursuivre ces installations illégales.

A lire aussi : Quand Bill Gates critique l’empreinte carbone de Bitcoin

Une surconsommation électrique au-delà de l’Abkhazie

L’Abkhazie n’est pas le seul pays souffrant à cause des fermes de bitcoins. Le Venezuela et le Plattsburgh (New York) ont aussi dû poursuivre les infrastructures de minage. En fin de compte, ce sont les résidents qui ont le plus souffert de cette activité. Ils ont été contraints, contre leur gré, de supporter l’excédent de consommation.

Selon le ministère de l’Économie de l’Abkhazie, la population ne peut même pas encore supporter l’installation d’une ferme de minage pour 400 habitants.

Mots-clés bitcoin