Accord de Paris, Macron fait pression sur Trump

Le lundi 18 septembre 2017, à l’occasion d’une rencontre entre le président français Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump, la France a de nouveau voulu convaincre les États-Unis de demeurer dans l’Accord de Paris. Donald Trump a, en effet, exprimé son intention de retirer les États-Unis de l’accord à défaut de trouver un terrain d’entente sur les termes de l’accord.

Le ministre français en charge des affaires étrangères a déclaré, lors de son premier point de presse à la veille de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, que la France allait essayer de persuader les États-Unis de respecter l’accord même si les déclarations de Donald Trump sur son retrait de l’accord ont été claires.

Trump IA

Le ministre Jean-Yves Le Drian a rajouté qu’il allait poursuivre la mise en œuvre de l’accord d’autant plus que la pression internationale se fait de plus en plus sentir.

Un nouveau sommet le 12 décembre 2017 à Paris

L’accord duquel Donald Trump souhaite retirer les USA est un accord ratifié par 195 pays concernant le réchauffement climatique. Les présidents de la France et des États-Unis ont fait de cet accord leur premier sujet de conversation.

Si aucune phrase de leur discussion n’a fuité, une source de l’Élysée a déclaré qu’Emmanuel Macron aurait tout de même invité Donald Trump à ne pas se retirer de l’accord, auquel cas il se retrouverait dans une impasse.

Les États-Unis ne sont pas prêts à sacrifier la croissance économique

Selon la même source, Macron aurait déclaré au président américain que remettre en cause les engagements américains concernant leur réduction d’émission de gaz à effet de serre était impensable. Malgré tout, le président français a indiqué qu’il restait ouvert au dialogue avec Donald Trump.

Gary Cohn, le conseiller économique du président américain aurait consolidé la position des États-Unis concernant l’accord de Paris auprès de douze ministres de l’Environnement, parmi lesquels comptait Nicolas Hulot, le ministre français de la Transition écologique.

Ce conseiller économique a d’ailleurs appuyé que l’administration Trump souhaiterait collaborer avec d’autres pays pour trouver un équilibre entre la sécurité énergétique et la croissance économique du pays tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Mots-clés écologiepolitique