Et maintenant, vous pouvez même acheter votre propre monolithe

Serait-ce la conclusion de l’affaire ? Un collectif d’artistes baptisé The Most Famous Artist prétend être à l’origine des trois monolithes qui ont tant défrayé la chronique ces derniers jours… et il en propose même à la vente.

Tout a commencé par une balade en hélicoptère. En survolant une région reculée de l’Utah, un équipage a en effet aperçu comme un éclat lumineux au sol.

Il s’est alors posé pour mener l’enquête et ses membres ont eu la surprise de se retrouver face à un monolithe de métal fermement planté dans le sol aride du désert.

Un collectif d’artistes prétend être à l’origine des monolithes

L’info a fait le tour du monde. Plusieurs fois, même. Puis, quelques jours à peine après sa découverte, le monolithe s’est volatilisé sans laisser de traces. Pour certains, c’était l’oeuvre d’extraterrestres en vadrouille sur notre planète. Pour d’autres, un hommage à Stanley Kubrick et à 2001, l’Odyssée de l’espace. Pour d’autres encore, des oeuvres minimalistes cachées par un artiste décédé en 2011.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais cela n’a pas été le cas. Un second monolithe est en effet apparu en Roumanie, non loin d’un site archéologique. Encore une fois, la stupéfaction a été de mise, d’autant que la structure a connu le même destin que la première. Elle s’est en effet évaporée quelques jours plus tard, encore une fois sans laisser de traces.

Puis, un troisième monolithe est apparu au sommet d’une montagne californienne, cette fois directement posé sur le sol.

Et nous en étions tous restés là.

Vous pouvez acheter votre propre monolithe… si vous avez les moyens

Cette nuit, donc, un collectif d’artistes baptisé The Most Artist a publié une série de photos et de témoignages sur son site pour s’attribuer le mérite de ces monolithes. Les photos montraient les monolithes en transit, posés sur un chariot, non loin d’un entrepôt. Des photos que seuls les instigateurs de l’opération auraient pu obtenir, en somme.

Plus intéressant, plusieurs de ces photos ont aussi été publiées sur Instagram, avec pour l’une d’entre elles un lien permettant d’acheter un monolithe… pour 45 000 $.

Contacté par Mashable, Matty Mo, l’artiste à la tête de ce collectif, ne s’est pas clairement attribué le mérite de l’opération. Un choix logique puisque ces monolithes ont été installés sur des propriétés privées, ce qui est bien entendu contraire à la loi. Il a néanmoins précisé que son groupe était connu pour des actions de ce genre et qu’il propose bien des monolithes à la vente. Il a ensuite terminé en promettant de dévoiler plus d’informations dans les semaines et dans les mois à venir.

Pour rappel, le monolithe de l’Utah aurait été démantelé par un groupe d’hommes qui n’ont pas été ravis de voir des dizaines et des dizaines de personnes débarquer dans leur désert pour rendre visite à la structure. C’est du moins ce qu’ils prétendent. A ce stade, nous ignorons si ces derniers ont ou non un lien avec ce collectif.