Activision met en garde, un cheat Call of Duty: Warzone cacherait en fait un logiciel malveillant

Le célèbre développeur et éditeur de jeux Activision a les tricheurs en horreur, c’est prouvé. D’ailleurs, il se donne corps et âme pour épingler les tricheurs qui sévissent dans Call of Duty : Warzone, son jeu de battle royale en FPS. Et la nouvelle qui suit risque bien de dissuader les joueurs malhonnêtes de continuer dans leur voie.

Il y a environ un an, Activision a en effet déjà prévenu que des hackers ont diffusé un virus, camouflé dans un cheat téléchargeable, sur le web : le Warzone Cheat Engine. Depuis, nous n’avons plus entendu parler de ce logiciel malveillant. Mais très récemment, Activision a de nouveau lancé l’alerte.

Crédits Pixabay

Comme d’habitude, pour faire fonctionner un programme de triche, l’utilisateur doit désactiver son antivirus de son plein gré. C’est justement cette manipulation qui va permettre au logiciel malveillant de corrompre un PC. Rien de bien nouveau en somme, mais apparemment, de nombreux tricheurs, qui se croyaient plus rusés que les joueurs réglo, sont tombés dans le panneau.

Toute une panoplie d’actions permises par ce fake cheat

Les programmes de triche permettent aux tricheurs d’avoir de grands avantages, laissant un handicap flagrant aux joueurs de bonne foi. En bénéficiant par exemple de munitions illimitées, de points de vies supplémentaires entre autres possibilités, ils sont quasiment invulnérables. Mais pour que cela fonctionne, un accès à la mémoire du PC, durant chaque partie, est nécessaire.

Suite au désagrément que cela cause à la communauté des gamers honnêtes, Activision bannit chaque tricheur qu’il débusque. Et cette annonce à propos de Warzone Cheat Engine pourrait enfin convaincre les cheaters à suivre les règles.

Une technique dont le succès dépend des tricheurs

La dangerosité de ce virus réside en effet dans les autres logiciels malveillants qu’il est capable d’installer. Dans la liste, il y a la subtilisation des données de l’utilisateur ou encore le contrôle total de l’appareil touché.

Et parmi les virus que Warzone Cheat Engine peut faire entrer dans le PC, nous avons Cryptojacker, qui mine furtivement de la cryptomonnaie pour les hackers.

Si les tricheurs se font avoir, c’est évidemment parce qu’ils ont volontairement désactivé la sécurité de leurs appareils, dans le but de gagner déloyalement leurs parties. Un fait que l’équipe d’Activision a tenu à souligner.

Comme quoi, c’est évident, la triche ne paie pas.