Activision sort gagnant face à AM General dans l’affaire des Humvees de Call of Duty

Call Of Duty, le fameux  jeu vidéo de tir à la première personne développé par la célèbre firme Activision, est une référence depuis la sortie de sa première édition, en 2003. Ceci est dû au réalisme que cette saga propose aux joueurs, qui ne cesse d’ailleurs de s’améliorer à chaque épisode.

Mais en 2017, en intégrant les Humvees, des véhicules militaires typiques de l’armée américaine, le constructeur à son origine a décidé de conduire l’affaire devant la justice. En effet, selon AM General, le constructeur de ces véhicules, Activision aurait introduit l’iconique véhicule dans ses jeux sans son accord.

Crédits Pixaba

Pour se défendre, Activision clame le Premier Amendement. Et c’est seulement maintenant qu’on a le fin mot de cette histoire. En effet, George Benjamin Daniels, le juge en charge de l’affaire, a rejeté la demande d’AM General.

Finalement, les représentations de Humvees pourront bien être utilisées par Activision

Depuis plus de 30 ans, les Humvees ont été utilisés dans tous les conflits dans lesquels l’armée américaine a été impliquée. De ce fait, ce type de véhicule fait partie intégrante de l’armée américaine et de son histoire.

Son intégration dans les séries de Call Of Duty afin de rendre le jeu plus réaliste n’est donc en aucun cas un problème, même sans l’accord d’AM General. Ce véhicule a donc une représentation culturelle et historique, à la décharge d’AM General, même si c’est l’entreprise qui produit les Humvees (et les Hummer dans sa version civile).

Ainsi, les Humvees peuvent être utilisés dans le but de raconter une histoire authentique sur la guerre moderne.

Selon le juge Daniels : « Si le réalisme est un objectif artistique, alors la présence dans les jeux de guerre modernes de véhicules employés par de véritables forces armées contribue sans aucun doute à cet objectif ». Il rajoute que : « Les inclusions de Humvees au premier plan ou à l’arrière-plan de diverses scènes … font partie intégrante d’un jeu vidéo, car elles communiquent des idées par le biais de caractéristiques distinctives du médium ».

La demande d’AM General est donc rejetée.

Selon AM General, Activision transgresse la loi Lanham

Suite au rejet de sa plainte, AM General déclare qu’Activision est dans l’irrespect de la loi Lanham, une loi fédérale américaine luttant contre la contrefaçon de marque.

En effet, le constructeur automobile revendique qu’Activision a gagné des milliards de dollars grâce à son véhicule, sans son autorisation. Activision a en effet gagné, selon AM General, des sommes astronomiques grâce aux Humvees par le biais de 8 épisodes de Call Of Duty, 2 jouets, diverses publicités ainsi que des guides de stratégie.

Ceci étant, cette affaire va certainement avoir une incidence sur le monde de l’édition vidéoludique eu égard aux impacts de la décision que le juge Daniels vient de prendre.