AD42 change de propriétaire, deux évolutions à venir

La plupart des blogueurs adeptes de la monétisation de contenus connaissent AD42, la célèbre régie spécialisée dans l’achat et dans la vente d’encarts 125×125. Or, si vous possédez un compte chez eux, vous n’êtes pas sans savoir que la société ne se portait pas bien et qu’elle devait même cesser ses activités en mars dernier. Finalement, ce matin, nous avons appris le rachat du service par l’éditeur de la solution Geewizz et nous venons même de recevoir un mail nous annonçant l’implémentation prochaine de deux fonctionnalités intéressantes.

Pour monter une entreprise spécialisée dans le secteur de la publicité en ligne, il faut soit disposer de moyens financiers importants, soit proposer une idée originale. Et même si l’on parvient à réunir ces deux conditions, il n’est pas toujours facile d’assurer la pérennité de son service puisque ce marché est fortement concurrentiel. Un bon nombre de régies de ce type voit en effet le jour chaque année. Les annonceurs n’étant pas non plus faciles à séduire, on comprend donc pourquoi de nombreuses sociétés oeuvrant sur ce créneau finissent par fermer leurs portes. Ce qui devait précisément arriver à AD42.

Très clairement, la seule originalité du modèle économique de cette régie réside au niveau du format de ses annonces. Jusqu’alors, le seul format publicitaire proposé était le fameux 125×125 cher à bon nombre de blogueurs. Manque de chance, les annonceurs n’ont pas été nombreux à se ruer sur la plateforme et peu de blogueurs sont finalement parvenus à vendre leur inventaire. En ce qui me concerne, j’avais néanmoins tenté l’expérience pendant trois ou quatre mois mais je n’avais totalisé qu’une dizaine de campagnes, la plupart émanant d’ailleurs d’autres blogueurs et le tout pour un chiffre d’affaire brut de 200 euros et des boulettes. Très rapidement, donc, je me suis orienté vers d’autres solutions et inutile de préciser que pas mal d’autres blogueurs en ont fait tout autant.

AD42 devait donc fermer ses portes en mars dernier mais la société est parvenue à trouver un repreneur. C’est donc Adinlive, éditrice notamment de la régie Geewizz, qui a décidé de reprendre le flambant et qui va donc tenter de redonner vie au service en implémentant de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines. Des fonctionnalités qui devraient d’ailleurs débarquer avant l’été et qui risquent d’intéresser tous ceux qui essayent de mettre un peu de beurre dans leurs épinards en monétisant leurs blogs ou leurs sites.

Première innovation, AD42 permettra bientôt aux webmestres et autres blogueurs de monétiser des espaces publicitaires invendus. Plutôt que de laisser tourner un encart vide (pas très séduisant pour l’annonceur de passage sur le site), la régie remplira automatiquement les espaces vides avec des annonces rémunérées au clic et au CPM. Si vous n’y connaissez absolument rien en matière de monétisation, sachez simplement que le CPM est une option plutôt intéressante lorsqu’on dispose d’un site doté d’un fort trafic. Et pour cause, puisque l’on touche une somme fixe toutes les mille impressions de page. Sachant que les internautes cliquent de moins en moins sur les encarts publicitaires, on comprend pourquoi le CPM s’impose souvent comme l’eldorado de la publicité en ligne. Seconde innovation, AD42 ajoutera d’ici quelques semaines de nouveaux formats publicitaires. La régie conservera le fameux 125×125, bien sûr, mais deux autres formats feront leur apparition : le 300×250 et le 300×600. Ce choix n’est pas anodin, bien entendu, et devrait normalement permettre de séduire de nouveaux annonceurs. En règle générale, ces derniers aiment être très visibles et on ne peut pas dire que le 125×125 soit le format idéal pour cela.

Des innovations intéressantes, donc, qui ne manqueront sans doute pas d’ouvrir quelques perspectives. Bien entendu, rien ne dit que ces deux nouveautés permettront à AD42 de revenir dans la course et de se tailler une part suffisante du gâteau, mais c’est déjà un bon début et j’espère sincèrement que cette régie parviendra à trouver sa place. Une entreprise qui ferme ses portes, ce n’est jamais agréable.

Mots-clés monétisation