Admirez la « super Lune de sang » dans le ciel du 28 septembre !

Contrairement à ce que pensaient beaucoup de nos ancêtres, tout ne tourne pas autour de la Terre. Bien au contraire, puisque parmi les objets naturels seule la Lune peut prétendre à ce titre, la Terre tournant elle-même autour du Soleil. Et si c’est un modèle simple que l’on aimerait pouvoir constater dans la réalité, ces orbites ne sont d’ailleurs pas des cercles, mais des ellipses.

Autrement dit, à certains moments, la Lune va être plus proche de la Terre qu’à d’autres, et il en va de même pour la distance entre la Terre et le Soleil qui varie également. Ce qui implique que des événements plus rares que d’autres peuvent arriver, et ça va justement être bientôt le cas avec la « super Lune de sang ».

Super Lune de sang

Une Super Lune de sang le 28 septembre prochain !

Cette Lune un peu spéciale est en réalité la combinaison de deux événements moins rares : une Super Lune, et une Lune de sang, ou plus correctement une éclipse lunaire.

On peut parler d’éclipse lunaire ou d’éclipse solaire lorsque la Lune, la Terre et le Soleil sont parfaitement alignés. Lorsque la Lune se situe entre le Soleil et la Terre, c’est une éclipse solaire : l’étoile est masquée sur une partie de la Terre.

Mais lorsque c’est la Terre qui se trouve au milieu, c’est la Lune qui voit une grande partie de la lumière solaire lui être masquée par la planète bleue. Le résultat, ce n’est pas une Lune invisible, mais plutôt un astre qui change de couleur : depuis la Terre, nous pourrons la voir rougeâtre.

La Super Lune, quant à elle, survient lorsque l’orbite de la Lune est proche de celle de la Terre, et que le satellite est dans une position telle qu’une pleine Lune apparaît. L’orbite étant basse, la Lune apparaît environ 14 fois plus grande d’habituellement.

Le 28 septembre prochain, nous pourrons donc observer ces deux phénomènes en une fois : une Lune plus grosse que la normale, et rouge. Pour cela, il faudra cependant faire l’effort de se lever tôt : cette Lune ne devrait apparaître à nos yeux européens qu’à partir de 4h11 du matin, et le phénomène ne durera qu’un peu plus d’une heure.

Mais l’effort vaut le coût : si vous loupez cette occasion, vous ne pourrez pas voir une nouvelle Super Lune de sang avant 2033 (la dernière ayant eu lieu était apparue en 1982).

Pour l’occasion, la NASA nous a fait une petite animation qui résume bien le phénomène.