Adobe CS 5.5 : une version intermédiaire mais pas dénuée d’intérêt

C’est d’ici une trentaine de jours que devrait sortir la nouvelle suite créative d’Adobe. Sobrement baptisée CS5.5, cette dernière se présente sous la forme d’une version intermédiaire, certes, mais elle n’est pas dénuée d’intérêt pour autant. Non, bien au contraire, elle risque de ravir tous les amateurs de produits nomades mais aussi tous ceux qui n’ont pas forcément les moyens de claquer plusieurs centaines d’euros dans la célèbre suite. Même que tout est expliqué un peu plus bas.

Si vous vous attendiez à une révolution, alors vous risquez d’être particulièrement déçus. Et pour cause puisque cette nouvelle version n’est qu’une évolution de la CS5. Toutefois, quelques améliorations et autres optimisations sont à noter. Parmi ces dernière, on peut notamment citer la possibilité d’exporter du contenu pour de nouveaux produits comme les mobiles, les tablettes tactiles ou encore la télévision. Le tout avec le support du HTML5, des CSS3 et du jQuery Mobile.

Mais de mon point de vue, ce n’est pas la nouveauté la plus notable. Non, en fait, avec Adobe CS5.5, l’éditeur propose un tout nouveau modèle économique. Car on le sait bien, si les logiciels de la firme sont installés sur des millions d’ordinateurs à travers le monde, la plupart de ces derniers proviennent des réseaux underground du web. Ce qui s’explique sans doute par le fait que tout le monde n’a pas forcément 2.000 euros et des boulettes à claquer dans une suite de logiciels, aussi évolués soient-ils.

Adobe semble avoir bien compris le problème et va donc mettre en place un tout nouveau système de paiement : l’abonnement. En effet, à ce jour il n’y a que deux moyens d’obtenir une version légale des logiciels de la firme, soit on achète la version complète, soit on se contente d’une simple mise-à-jour. D’ici quelques temps, une toute nouvelle option va donc s’offrir à nous. Tout comme pour le frigo de l’oncle Thierry, il sera possible d’acheter la Creative Suite 5.5 en payant un abonnement mensuel ou annuel.

Si on prend l’exemple de la suite complète, il sera ainsi possible de l’acheter et de verser ensuite 180 euros par mois à Adobe. Si vous optez pour un abonnement annuel et que vous vous engagez ainsi sur douze mois consécutifs, alors le tarif tombe à 119,79 euros par mois. Et forcément, ça fonctionnera pour n’importe quel logiciel de la firme. Photoshop CS 5 pourra ainsi être obtenu pour 78,65 euros (mois par mois) ou pour 47,19 euros (engagement sur une année).

Le seul bémol, dans l’histoire, c’est que d’après les conditions d’utilisation, Adobe aura le droit de changer ses tarifs. Cela dit, pour le particulier, la TPE ou la PME, cette histoire d’abonnement peut s’avérer particulièrement intéressante. Quand on se lance dans la création d’une entreprise, on ne dispose pas toujours de moyens financiers importants. En revanche, avant de sortir votre carte bleue, prenez bien le temps de réfléchir posément à la question et de bien comparer les tarifs. Après tout, vaut-il mieux s’abonner et payer une centaine d’euros par mois ou bien investir, lâcher 2.000 euros et pouvoir ensuite profiter des mises-à-jour ?

Via

Mots-clés adobe