Grâce à Adopte1poule, tout le monde peut dorénavant sauver les poules âgées de l’abattage

Dans le cadre d’une mission de sauvetage des poules en France, Fabien Sauleman, Élodie Pellegrain et Sébastien Neusch ont lancé une plateforme en ligne baptisée Adopte1poule nous apprend Le Soir. Le concept du projet consiste à trouver des particuliers aptes à offrir une vie paisible à de vieilles poules de 18 mois et plus.

En prenant cette initiative, les militants espèrent non seulement sauver des poules pondeuses de l’abattage, mais également promouvoir un élevage plus respectueux. Auparavant, les initiateurs du projet utilisaient un groupe Facebook pour pouvoir trouver une famille d’accueil pour les poules trop âgées. Ce n’est que depuis le mois dernier qu’ils ont eu l’idée de créer une plateforme dédiée afin de renforcer l’engagement qu’ils ont pris depuis des années.

Cot cot

Photo d’Andre Ouellet – Unsplash

Adopter une poule pondeuse revient à offrir une seconde vie à un galliforme au bord de l’abattage.

Adopte1poule, pour sauver les poules de l’abattage

Le site Adopte1poule sert d’intermédiaire entre les éleveurs et les particuliers. Les poules qui ont besoin d’être adoptées sont mises en avant sur la plateforme où les particuliers peuvent  faire des choix en fonction de la distance, du nombre et du prix qui varie entre 5 et 20 euros.

L’acquéreur se doit de respecter une charte d’engagement qui stipule qu’il doit bien s’occuper de la poule jusqu’à ce que cette dernière succombe d’une mort naturelle. À ce titre, la famille d’accueil doit s’investir à fond dans l’aménagement de l’enclos, la nourriture et les soins de l’animal. En échange, elle devient propriétaire des œufs pondus par la poule chaque jour.

L’œuf qui ne tue pas la poule

Les créateurs de la plateforme Adopte1poule se sont déjà retrouvés sous les feux des projecteurs en septembre 2017 avec le lancement de Poulehouse. Il s’agit d’une marque d’œufs bio produits à partir d’un élevage qui respecte les gallinacés.

L’entreprise lutte contre la mise à mort des volailles âgées et moins productives. Poulehouse a ainsi développé une méthode de production qui ne porte pas atteinte au bien-être des poules pondeuses. À cette fin, les trois fondateurs ont créé la ferme « La Maison des poules » dans le Limousin afin d’accueillir les poules qu’ils rachètent aux éleveurs à un prix plus élevé que celui proposé par l’abattoir.

Les œufs Poulehouse sont commercialisés en France depuis 2017. Les revenus générés par la vente des œufs sont utilisés pour offrir une nourriture saine aux poules.

Mots-clés abattagepoule