#AdopteUnTroll, ou quand une entreprise fictive arrive à recruter une armée de trolls en ligne avec quelques billets

Gagner en visibilité sur Internet constitue un réel défi pour les entreprises, surtout celles qui sont jeunes. De plus, la concurrence y est souvent présente. Pour se faire une place sur la toile, certaines sociétés ont déjà eu recours à des démarches frauduleuses. À l’heure actuelle, il existe même des compagnies qui proposent des services payants de désinformation.

Elles ont été découvertes par des chercheurs du Recorded Future’s Insikt Group.

Un troll grimaçant

Crédits Pixabay

D’après les spécialistes en sécurité informatique, les compétences de ces entreprises rivaliseraient avec celles des pirates russes qui ont manipulé la campagne présidentielle américaine de 2016. Les chercheurs ont réussi à s’infiltrer dans deux d’entre elles afin d’évaluer la menace qu’elles représentent.

Les investigateurs ont créé une société fictive prétendument basée en Angleterre. Ils ont commencé par demander à une entreprise pour véhiculer une image positive du faux groupe. Ensuite, ils ont payé une autre pour le discréditer.

Seulement sept jours pour accomplir tout le travail

Les chercheurs ont d’abord créé un faux personnage rattaché à l’entreprise fictive. « Lorsque nous avons créé ce faux personnage de cette entreprise, nous avons d’abord essayé de créer une présence dans les médias sociaux, et les plateformes de médias sociaux bloquaient essentiellement les profils que nous voulions créer », a expliqué Roman Sannikov, de Recorded Future.

L’enquête n’a duré que six semaines. Il n’aurait fallu que sept à dix jours ouvrables à ces entreprises pour finir le travail, une fois que le paiement a été effectué. Elles proposaient des tarifications précises de leurs services. « C’était surprenant de voir à quelle vitesse elles ont pu le faire et nous faire passer pour une entreprise bien établie », a confié l’expert.

Ces groupes disposeraient de stratégies efficaces pour faire connaître une entreprise ou autre organisation, comme un parti politique en un délai impressionnant. Sans état d’âme, ils peuvent aussi les discréditer à travers de fausses informations.

Des professionnels de la désinformation

La conclusion des chercheurs est claire : les personnes qui sont derrière ces fournisseurs de services de désinformation publicitaire sont des professionnels. Le fait qu’elles tiennent leurs promesses indiquerait qu’elles sont habituées à exécuter ce genre de procédé.

Néanmoins, les chercheurs de Recorded Future ne sont pas encore en mesure de déduire à quel point ce type d’organisation est répandu.

« J’espère que ce n’est pas [généralisé], mais nous voulons obtenir des informations sur ces types d’opérations avant que cela ne devienne le DDoS[Distributed Denial of Service attack] de la prochaine génération », a déclaré Roman Sannikov.