Affaire Blizzard : Mitsubishi Motors met fin à son partenariat avec l’éditeur

L’affaire Blizzard continue à faire des remous. L’éditeur de jeux vient en effet de perdre son plus gros sponsor, Mitsubishi Motors, pour avoir réprimandé un joueur hongkongais. Pour rappel, Blizzard avait exclu Ng « Blitzchung » Wai Chung du tournoi officiel pendant un an pour avoir clamé un slogan pro-Hong Kong à l’antenne.

Cependant, la répréhension du public a fait revenir Blizzard sur sa décision. La peine a donc été allégée de 6 mois d’exclusion. Les joueurs, le public, les législateurs et même ses propres employés ont protesté au profit du joueur hongkongais. C’est maintenant au tour de son plus grand sponsor de lui tourner le dos.

D’après un rapport de The Daily Beast, la société Mitsubishi a affirmé la fin de son sponsoring des événements de Blizzard.

Mitsubishi désapprouve la décision de Blizzard

Politiquement, Taïwan est souvent au centre des conflits entre le gouvernement chinois et des entreprises internationales. Remettre en question la souveraineté de la Chine sur ce territoire pourrait anéantir les affaires de l’entreprise sur le territoire chinois.

Quoi qu’il en soit, la branche taiwanaise de Mitsubishi n’a pas apprécié la sanction de Blizzard face aux jeunes Hongkongais. Les avis du public ont laissé croire que la Chine serait au centre de cette décision bien que Blizzard ait affirmé le contraire.

Avant que Mitsubishi Motors Taïwan confirme la fin de son sponsoring avec Blizzard, son logo a été retiré du tournoi officiel. Un détail qui n’a pas échappé aux observateurs. C’est durant une interview avec The Daily Beast que la constructeur auto a annoncé la triste nouvelle au public.

L’influence de la Chine affecte le monde des jeux

Ce n’est pas nouveau : l’influence du gouvernement chinois pèse sur les entreprises ayant des affaires sur place. Le public pense ainsi que Blizzard aurait pris sa décision en raison de ses relations avec la Chine.

En effet, Blizzard exploite une large part de son marché en Chine. Ses jeux les plus célèbres dont Hearthstone et Overwatch sont en plein essor sur le territoire.

Les débats sur les manifestations à Hong Kong sont susceptibles de devenir une source d’altercation. A cet effet, Fight for the Future a créé Gamers of Freedom en signe de protestation. Il s’agit d’une campagne qui se focalise sur les jeux et la liberté des joueurs.

Reste à savoir si cette campagne changera la donne.

Mots-clés blizzardmitsubishi