Affaire EAGate : Electronic Arts dit avoir relevé un “très petit nombre” de comptes douteux

Assez rapidement après l’éclatement de l’affaire EAGate où des employés d’Electronic Arts auraient vendu des cartes FUT rares à des joueurs, l’éditeur a communiqué sur l’avancée de son enquête interne. Si l’un de ses salariés est jugé responsable dans ce dossier, EA a rappelé être prêt à “prendre des mesures”.

Tout va très vite. Dans la nuit du 10 au 11 mars dernier, des captures d’écran partagées sur les réseaux sociaux semblaient témoigner de transactions pour le moins douteuses car faisant intervenir des joueurs de FIFA avec d’apparents employés d’Electronic Arts (EA). Les achats en question concernaient des cartes rares du mode FIFA Ultimate Team (FUT) du dernier jeu FIFA en date.

crédit YouTube

EA n’avait pas tardé à réagir en assurant que les mesures nécessaires seraient prises le cas échéant : “Nous sommes conscients des allégations qui circulent actuellement au sein de notre communauté concernant les articles de FIFA 21 Ultimate Team. Une enquête approfondie est en cours, et si nous identifions une conduite inappropriée, nous prendrons rapidement des mesures.”

Soupçons de cartes FUT rares vendues par des employés d’EA : sanctions et bans à venir

L’équipe responsable de FIFA au sein d’EA Sports a délivré une mise à jour de cette enquête dans un billet de blog. Première information communiquée, un faible nombre de comptes suspicieux.

“Notre enquête initiale montre une activité douteuse impliquant un très petit nombre de comptes et d’articles. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un grand nombre, si ces allégations se confirment, cette activité est inacceptable. Nous tenons à remercier les membres engagés de notre communauté pour avoir porté le problème à notre attention aussi rapidement.”

Viendra ensuite le temps des sanctions, et EA ne fera pas dans la clémence :

“Ensuite, soyons clairs sur ce qui va se passer maintenant. Lorsque notre enquête sera terminée, nous prendrons des mesures à l’encontre de tout employé qui se serait livré à cette activité. Tous les objets obtenus par cette activité illicite seront retirés de l’écosystème FUT et EA bannira définitivement tout joueur connu pour avoir acquis du contenu par ces moyens.”

Dans l’attente des conclusions de l’enquête, EA a décidé de procéder, pour une durée indéterminée, à la suspension de tout octroi de contenu discrétionnaire dans le mode FUT de son FIFA.

Mots-clés electronic artsfifa