Affaire Harambe : les internautes réclament vengeance sur Twitter et Facebook

Harambe, un gorille de 17 ans, a été tué d’une balle dans la tête ce week-end après qu’un enfant de trois ans soit entré dans son enclos. Les gardiens craignaient en effet qu’il ne le brutalise. L’événement a été filmé et il a fait le tour du monde plusieurs fois en l’espace de quelques heures. A présent, les internautes réclament vengeance sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter et Facebook.

La scène s’est déroulée samedi dernier dans le zoo de Cincinnati, dans l’est des Etats-Unis. Le temps était couvert mais de nombreux touristes se sont rendus sur place pour découvrir les animaux.

Harambe

Harambe a été abattu samedi dernier.

En passant devant l’enclos des gorilles, un enfant de trois ans s’est mis en tête de franchir la barrière délimitant l’enceinte.

Un enfant de trois ans a échappé à la surveillance de ses parents avant d’entrer dans l’enclos du gorille

Il a alors glissé et il est tombé dans un fossé. Témoin de la scène, Harambe est descendu et il l’a attrapé avant de le remonter. Il l’a ensuite trainé à travers tout l’enclos, pour lui faire le tour du propriétaire.

Craignant pour la vie de l’enfant, le directeur du zoo a demandé à un gardien d’abattre l’animal dix minutes plus tard. Les touristes présents sur place ont été témoins de la scène et plusieurs d’entre eux ont filmé l’intervention avec leur téléphone avant de partager la vidéo sur les réseaux sociaux.

L’enfant a été ensuite secouru. Il a été hospitalisé pour des blessures superficielles mais ses jours ne sont pas en danger.

Le directeur s’est ensuite adressé à la presse pour expliquer son choix et pour expliquer pourquoi l’équipe d’intervention a fait le choix d’abattre le singe par balle au lieu de lui administrer un tranquillisant à l’aide d’une carabine à injection. Il a notamment indiqué que le produit n’aurait pas fait effet tout de suite en raison de la corpulence de l’animal.

Le zoo a pris la décision qui s’imposait, du moins selon son directeur

Harambe pesait un peu plus de 180 kg. A ses yeux, il s’agissait donc d’une situation de vie ou de mort et il a fait le choix de tuer le gorille pour sauver la vie du petit garçon.

Les internautes ont été très choqués par cette histoire. Beaucoup de gens estiment en effet que le gorille ne représentait aucun risque pour l’enfant puisqu’il avait cherché à le protéger. D’autres accusent les parents de ne pas avoir été suffisamment vigilants.

Durant les heures qui ont suivi, plusieurs groupes ont fait leur apparition sur Facebook et des centaines de messages ont été publiés sur Twitter. Certains internautes réclament vengeance, d’autres demandent à ce que les responsables de cette exécution soient traduits devant la justice.

Reste que le zoo n’avait jamais été confronté à un cas de ce genre. Le directeur et les soigneurs se disent dévastés et on peut aisément les comprendre.

Mots-clés facebooktwitter