Des équipements Huawei découverts près de bases militaires américaines

Le gouvernement américain a de gros doutes sur les emplacements des équipements de la société chinoise Huawei dans le pays. Il y a de fortes probabilités que cette dernière soit une menace pour la sécurité nationale. Ces soupçons ont commencé en 2019 quand les Etats-Unis ont réprimé Huawei et la société chinoise ZTE.  Ainsi, pour préserver la sécurité nationale, le gouvernement a empêché les fournisseurs de télécommunications d’utiliser des subventions fédérales pour acheter des équipements appartenant à ces deux sociétés.

La FCC a même lancé le programme de suppression et de remplacement pour se débarrasser des équipements qui ont déjà été installés mais les deux sociétés les utilisent jusqu’à maintenant. Par ailleurs, la chaîne américaine CNN  s’inquiète aussi du fait que les chinois infiltrent les installations américaines.

Huawei
©_fla/123RF.COM

Une guerre technologique grandissante entre les Etats-Unis et la Chine

Cela fait plus de quatre ans que l’espionnage chinois est au cœur des services secrets américains. Et l’enquête menée par le FBI sur Huawei révèle que ce dernier avait l’habitude d’installer des équipements sur des tours de téléphonie cellulaire à proximité de bases militaires dans l’Amérique rurale et ce, même si cela ne lui produisait aucun bénéfice. CNN a ajouté qu’il y a même une possibilité que l’équipement de Huawei puisse intercepter les communications militaires, y compris celles transmises par le Commandement stratégique américain.

Il s’agit de l’agence chargée de la gestion de l’arsenal nucléaire américain. Ce n’est pas tout, un rapport de Reuters indique également que le département du Commerce mène une enquête similaire depuis l’entrée en fonction du président Joe Biden. L’agence est soucieuse par rapport au fait que l’équipement de Huawei puisse intercepter les communications des silos de missiles et des bases militaires à proximité.

Plusieurs installations de Huawei ne lui apportent aucun bénéfice

Un ancien agent du FBI a déclaré qu’en examinant le dossier d’un point de vue commercial, ils ont découvert que plusieurs emplacements ruraux à faible trafic n’apportaient aucun avantage financier à Huawei. Il s’agit des équipements que Huawei a vendus à des entreprises se trouvant dans le Colorado, le Montana, le Nebraska et l’Oregon et qui sont plantés à proximité de bases militaires.

D’après le FBI, ces équipements peuvent techniquement perturber les communications militaires. Cependant, des sources proches de la situation affirment qu’il était difficile de retracer des informations pour le prouver.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.