Affaire WeChat : Le gouvernement américain n’obtient pas gain de cause auprès du tribunal

Le vendredi 23 octobre, un tribunal de San Francisco a débouté le ministère de la Justice de sa demande d’annuler une décision qui permettait les magasins d’applications d’Apple et de Google de continuer à proposer l’application chinoise WeChat en téléchargement, nous rapporte Reuters.

Il faut effectivement savoir que le département américain du Commerce avait émis une ordonnance pour supprimer WeChat des magasins d’application à partir du 20 septembre. De plus, cette ordonnance rendrait le réseau social inutilisable aux Etats-Unis.

Crédits Pixabay

Néanmoins, des utilisateurs de WeChat ont intenté une action en justice pour contester l’ordonnance du gouvernement et ont obtenu gain de cause auprès de la juge Laurel Beeler qui a émis une injonction annulant ladite ordonnance.

Les arguments du gouvernement sont loin de satisfaire la juge

Pour rappel, le gouvernement américain avait soutenu que l’application WeChat constituait une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis. L’application, qui appartient à l’entreprise chinoise Tencent, propose différents services, comme un service de messagerie, de paiement ou encore de réseautage. WeChat est ainsi très populaire auprès des utilisateurs chinois mais aussi des américains vivant en Chine ou en relation avec des chinois.

Le ministère de la justice a alors fait appel de la décision de la juge Beeler en présentant de nouveaux arguments. Mais la magistrate américaine a déclaré que les nouvelles prétentions avancées par le gouvernement ne changeaient pas son opinion sur l’affaire.

Le gouvernement devra en faire plus pour persuader le tribunal de pencher en son sens

Pour rappel, WeChat compte 19 millions d’utilisateurs quotidiennement actifs aux Etats-Unis. Lorsque les utilisateurs ont demandé l’annulation de l’ordonnance du ministère du commerce, ils ont fait valoir que le gouvernement voulait faire interdire tout un moyen de communication en ne se basant que sur des spéculations sur de prétendus préjudices que WeChat causerait à ses utilisateurs américains.

La juge Beeler a par ailleurs écrit le vendredi 23 octobre dernier que le dossier ne soutient pas la conclusion selon laquelle le gouvernement souhaite protéger ses intérêts en matière de sécurité nationale en interdisant WeChat. Elle enchaîne en disant que le gouvernement devait justifier ce en quoi les restrictions requises sont nécessaires pour promouvoir les intérêts légitimes du gouvernement.

En tout cas, WeChat n’est pas la seule application que le gouvernement cherche à bannir des magasins d’application, il y a aussi TikTok. Mais pour l’instant, le gouvernement américain n’a réussi à fermer aucune de ces deux applications.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés WeChat