Où l’on reparle de l’affaire YouTube-DL

Au cours du mois d’octobre dernier, la RIAA ou Recording Industry Association of America a fait parler d’elle en portant plainte contre l’outil YouTube-DL. Ce dernier est un logiciel open source et la RIAA avait demandé son retrait de la plateforme Github.

Toutefois, cette décision n’a pas plu à tout le monde, et une autre plateforme, Yout, qui est en quelque sorte une copie de YouTube, a même sauté sur l’occasion pour poursuivre l’association.

Une femme tapant sur un clavier
Photo de Kaitlyn Baker – Unsplash

Selon les informations, Yout avait déjà été la cible de plaintes similaires de la part de la RIAA, dont une indiquant que la plateforme est un outil illégal qui contourne « les mesures techniques de protection » de YouTube, enfreignant ainsi la Section 1201 du DMCA ou Digital Millenium Copyright Act. Yout  avait indiqué que les déclarations de la RIAA par rapport à son cas étaient infondées, et la plateforme avait également  mentionné dans sa réponse que de nombreuses actions de la RIAA ont eu des impacts négatifs sur son business.

Yout a ainsi décidé de déposer une plainte modifiée contre la RIAA.

Les dommages causés auprès de Yout

La semaine du 14 décembre dernier, Yout a déposé une plainte modifiée à l’encontre de la RIAA auprès de la cour du Connecticut. Cette plainte contient toutes les allégations présentes dans la plainte d’origine. Cependant, la plateforme a rajouté une mention stipulant que la RIAA a aussi utilisé ses pouvoirs pour attaquer sa capacité à gagner de l’argent.

Yout a indiqué dans le document que lorsque des utilisateurs recherchaient le site en passant par le moteur de recherche Google, celui-ci annonçait que les résultats ont été supprimés à la demande de la RIAA. Selon Yout, cela a poussé ses abonnés à se désinscrire.

A part cela, Yout a déclaré que la RIAA avait utilisé ses pouvoirs pour limiter sa capacité à recevoir des paiements. Dans la plainte, on peut lire que les notifications DMCA ont conduit PayPal à fermer le compte de Yout, ce qui a conduit à des dommages significatifs au niveau financier et au niveau de sa réputation.

Pas de contournement des mesures de protection ?

Dans sa plainte originale, la plateforme Yout indique qu’elle est un service de rediffusion, et comme il n’y a pas de contournement spécifique d’une protection technologique des droits d’auteur, elle ne peut ainsi être en violation des mesures anti-contournements de la DMCA.

Yout nie ainsi avoir contourné les mesures de protection de YouTube, incluant le mécanisme connu sous le nom de « rolling cipher », ce dernier qui est à la base de la plainte que la RIAA a déposée contre YouTube-DL.

Selon Yout, sa plateforme logicielle se comporte comme un simple navigateur lorsqu’elle rencontre le mécanisme rolling cipher. Elle ne contient aucun mot de passe ou aucune clé pour permettre l’accès aux vidéos YouTube, elle utilise le même mécanisme proposé par YouTube à tous les utilisateurs. En d’autres termes, Yout ne peut pas contourner le mécanisme rolling cipher puisqu’YouTube fournit déjà tous les moyens permettant d’accéder à ses vidéos.

En tout cas, d’après les experts, le fait que la RIAA ait ciblé YouTube-DL a provoqué des réactions assez intenses. Il y a aussi cette plainte de Yout qui pourrait affecter d’autres cas de poursuites où la RIAA est déjà impliquée.