Âgé de 75 ans, le créateur de l’Atari 2600 et Pong dévoile son nouveau jeu basé sur l’assistant vocal Alexa

Nolan Bushnell. Ce nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant. Il s’agit là de l’un des pionniers du jeu vidéo puisque l’homme a participé à la création de l’Atari 2600, célèbre console, en 1977. Une console qui aura fait le bonheur des joueurs et alimente toujours les chaînes YouTube des passionnés du rétrogaming. Mais ce n’est pas tout puisque Nolan Bushnell est également à l’origine d’un jeu culte de l’univers vidéoludique : Pong. Aujourd’hui âgé de 75 ans, l’homme n’a pourtant pas dit son dernier mot. Et pour cause : ce dernier a présenté son tout dernier jeu appelé St. Noire.

Un titre conçu via sa société X2 Games qui a une grosse particularité : tout le gameplay repose… sur l’assistant vocal Alexa, développé par Amazon !

Autant dire que Nolan Bushnell a toujours autant de créativité et n’a pas dit son dernier mot !

Un jeu entièrement basé sur l’assistant vocal d’Amazon

C’est le pari fou de Nolan Bushnell, qui prouve que son expérience dans le milieu vidéoludique (il faut dire que l’homme est un pionnier du jeu vidéo) est bien réelle. L’homme a tout simplement imaginé, via sa société X2 Games, le titre St. Noire.

Pour y jouer, il vous faudra être muni de l’assistant connecté Alexa – si possible avec un écran. St. Noire précise tout de même que les joueurs peuvent passer uniquement par le son.

Car le titre, présenté sur scène lors de l’Alexa Conference 2019, repose entièrement sur l’audio pour récolter des indices, interroger des suspects, des témoins, suivre le récit. Un récit policier dans lequel des figurines et cartes sont disponibles pour accompagner ce jeu de plateau. L’action se déroulera quant à elle dans une ville du nord des USA avec une enquête autour d’un mystérieux tueur en série.

Rien de neuf sur le papier, mais une formule qui marche grâce à un gameplay unique, basé sur un assistant vocal !

St. Noire prouve qu’un assistant vocal peut avoir de nombreuses fonctions, et ne sert pas qu’à connaître la météo ou lancer un morceau. Autant dire que le potentiel des enceintes connectées ne semble pas avoir été totalement exploité – et ça, c’est une bonne nouvelle.

Mots-clés alexaamazon