Airbnb n’a pas été épargné par cette pandémie de Covid-19

Lancée en 2008, la plateforme de location et de réservation de biens immobiliers Airbnb n’a cessé d’enregistrer des déficits au cours de sa dizaine d’années d’existence. Toutefois, sa situation financière a commencé à s’améliorer en 2019.

Mais ce sera sans compter sur la crise due à la pandémie de COVID-19 qui est venue tout gâcher. En effet, à mesure que la situation sanitaire l’exigeait, les restrictions des déplacements et le déclin du tourisme n’ont pas épargné la santé financière de la boîte.

La pandémie n’a pas épargné Airbnb obligé de faire une IPO

Ainsi, si l’on compare les chiffres actuels avec ceux de la même période en 2019, on constatera une chute de 19 % des revenus chez Airbnb. Pour essayer de se sortir d’une impasse et ainsi subsister, Airbnb a déposé une offre publique initiale (IPO) le 16 novembre dernier, ouvrant ainsi son capital au public.

Apparemment, rien ne va plus pour Airbnb

Alors qu’en 2017, Airbnb a enregistré une perte nette s’élevant à 70 millions de dollars, en 2019, cela est passé à 696,9 millions de dollars, sur un chiffre d’affaires de 4,81 milliards. Si l’on compare les chiffres de 2020 et de 2019, on arrive à une chute des ventes de l’ordre de 39 %.

Les porte-parole de l’entreprise indiquent d’ailleurs que la situation risque sûrement de ne pas de s’améliorer.

Lundi dernier, Airbnb a donc annoncé qu’elle ouvre son capital au public, sa situation financière en raison de la pandémie ne lui laissant pas d’autre choix. Pour ceux qui sont intéressés par l’achat de titres Airbnb, les transactions se feront sur la bourse de valeurs NASDAS.

La pandémie de COVID-19 a eu raison d’Airbnb

Au début de cette pandémie, malgré les restrictions de voyages, au grand étonnement de tous, les affaires allaient mieux pour Airbnb. Selon les analyses, les gens préféraient travailler depuis une maison louée sur Airbnb, plutôt que de chez eux. Ce qui a apparemment permis à la boîte de rester optimiste quant à son avenir.

Mais à mesure que les mois se sont écoulés, la situation n’a cessé d’empirer, obligeant les dirigeants de la société à chercher une issue. Ce qui a conduit à cette ouverture de capital au public. Pour information, la valeur en bourse d’Airbnb est passée de 31 à seulement 18 milliards de dollars. Ce qui a d’ailleurs conduit la boîte à licencier 25 % de ses effectifs et à diminuer le salaire de ses cadres.

Mots-clés airbnb