Airbnb : un utilisateur banni après une fête avec 250 invités

L’histoire s’est déroulée à Seven Hills dans l’Ohio la nuit du 31 décembre 2017. Alors qu’ils devaient profiter de leur nuit de la Saint Sylvestre, les officiers de police de cet état ont reçu une plainte à 23 heures du soir concernant un tapage nocturne dans une maison du quartier de Shelley Drive. En dehors du tapage nocturne, la plainte concernait également des voitures qui étaient garées dans la rue et qui bouchaient la circulation.

Arrivés sur place, les officiers de police ont découvert que tout ce raffut a été causé par un homme qui avait loué une chambre dans une maison sur Airbnb pour la somme de 40 dollars par nuit. Pour la soirée du réveillon, le jeune homme a décidé d’organiser une fête dans le domicile où il séjournait sans prendre en compte les consignes du propriétaire.

D’après la police, le jeune homme a publié l’annonce de sa fête baptisée « New Year’s Banger » sur Twitter et a fait payer l’entrée 5 dollars par personne. Près de 250 individus ont répondu présents à sa fête.

Des règles qui n’ont pas été respectées

Le propriétaire des lieux est un jeune homme âgé de 28 ans. Avant de louer une pièce de son domicile sur Airbnb, il avait établi des règles précises que son locataire devait suivre. Le propriétaire interdisait notamment à ce dernier d’y organiser une fête et avait mis en place des barrières pour bloquer l’accès à certaines chambres.

Malheureusement pour lui, ses règles n’ont pas été respectées par son locataire qui aurait certainement dû s’abstenir. La situation a rapidement dégénéré. Le locataire en question n’imaginait pas que sa fête aurait autant de succès. Dépassé par les évènements, ce dernier a fini par s’enfermer dans sa chambre et a appelé lui-même la police après que 5 hommes l’aient menacé.

Aucune arrestation en vue

Lors de leur intervention, les policiers ont dû faire face à une véritable marée humaine. La maison était bondée de fêtards et les éléments des forces de l’ordre ont dû passer par le garage pour accéder à l’intérieur du domicile.

Sur place, les officiers de police ont été assaillis par l’odeur de marijuana et d’alcool. « Nous avons vu de beaucoup de personnes en train de vomir. La maison était complètement ravagée. »

Le locataire qui a organisé la fête n’a pas été arrêté, mais fait l’objet de nombreuses plaintes et devra payer de nombreuses amendes.

Mots-clés airbnb