Airbnb : vers une interdiction à Paris ?

Accusée d’être à l’origine de la hausse des prix de l’immobilier à Paris, Airbnb pourrait bientôt ne plus être la bienvenue dans la capitale. L’équipe d’Anne Hidalgo souhaite effectivement faciliter l’accès des habitants au logement.

Il est devenu de plus en plus difficile de trouver un logement à Paris. Et pour cause, les prix exorbitants que pratiquent les plateformes en ligne telles que Airbnb ont une incidence sur la disponibilité des locations. La mairie de la capitale ne peut pas rester insensible face à cette réalité. Dans une récente interview accordée à FranceInfo, Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris en charge de l’urbanisme, n’a pas hésité à pointer du doigt la plateforme américaine.

tour eiffel

Crédits Pixabay

Pour lui, Airbnb est entièrement responsable de la pénurie de logements dans la métropole française. Il faut savoir qu’ailleurs dans le monde, certaines villes ont déjà pris des mesures radicales pour empêcher le célèbre site internet de monopoliser le marché de l’immobilier.

À New York, par exemple, si une personne souhaite louer un appartement entier, le nombre de jours de location devra être supérieur à 30 jours. Le cas échéant, il faudra se contenter d’une simple chambre.

« Aller au-delà d’une simple taxation »

Jean-Louis Missika estime que la ville de Paris devrait suivre cet exemple, tout en adoptant des mesures plus sévères. « Ce sont des choses que nous devons envisager. Je pense que nous devons prendre conscience que la constructibilité à Paris est relativement limitée. Mais par contre, pour ces logements vides, il va falloir que nous puissions aller au-delà de la simple taxation. Avoir un moyen pour faire en sorte que ces logements soient occupés », a-t-il réagi au micro de FranceInfo.

Il faut savoir qu’une bonne partie des 200 000 logements vides recensés à Paris ont été transformés en résidences Airbnb, alors que la majorité de la population n’a pas accès à un logement décent. « Cela représente la totalité du 16e arrondissement et du 17e arrondissement », a déploré l’adjoint à la mairie en charge de l’urbanisme.

Un vrai problème

Selon les statistiques officielles, Airbnb possède pas moins de 60.000 locations à Paris. Autant dire qu’il est maintenant plus que nécessaire que les autorités interviennent pour empêcher la flambée des prix de l’immobilier. « Dans une ville comme Paris où le logement est rare et où les loyers sont très chers, avoir autant de logements inoccupés c’est un vrai problème », a souligné Jean-Louis Missika.

Mots-clés airbnb