Airbnb vivement critiqué sur les réseaux sociaux pour ses “kindness cards”

Partout dans le monde, les conséquences de la crise sanitaire ont eu des répercussions sur le secteur du tourisme. De nombreux professionnels ont ainsi été contraints de mettre leurs activités à l’arrêt durant plusieurs mois. Forcément, Airbnb n’a pas été épargné par cette vague.

La pandémie de COVID-19 a donc complètement mis à sec les revenus d’Airbnb, ces derniers mois. Pour surmonter ces lourdes conséquences de la crise sanitaire, la plateforme communautaire payante de location en est venue à solliciter ses clients, à travers le monde, à faire un geste à l’égard des hôtes.

La photo d'un appartement

Crédits Pexels

Un geste financier d’anciens clients contents des services prodigués, à l’endroit des hôtes touchés par la pandémie de COVID-19. En gros, voilà ce qu’Airbnb a mis en place à travers une nouvelle initiative baptisée “Kindness cards”. Mais cela n’est pas vu d’un bon œil par la plupart de ses clients.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Une grosse polémique sur les réseaux sociaux

Avec l’initiative “Kindness cards”, Airbnb demande ainsi à ses clients d’envoyer des cartes virtuelles avec des messages de soutien et d’encouragement, comprenant également des dons en espèce, à leurs anciens hôtes.

La plateforme a jugé qu’en échange d’une excellente hospitalité offerte à ses clients par les hôtes au cours des séjours, ces derniers méritent d’être soutenus en cette période de pandémie. Eux qui ont vu leurs revenus disparaître durant le confinement.

Une décision fortement critiquée par les internautes. Sur Twitter, certains s’interrogent même pourquoi ce devrait être de leur responsabilité de soutenir les hôtes dans ce contexte, alors que tout le monde a été durement touché par la pandémie de coronavirus.

À lire aussi : Airbnb va verser 250 millions de dollars à ses hôtes

La politique d’annulation d’Airbnb mise en cause

Pour bien situer les choses, cette initiative fait apparemment suite au mécontentement des hôtes, dénonçant les politiques d’annulation d’Airbnb.

Au début de la pandémie de coronavirus, la plateforme a annoncé une enveloppe de 250 millions de dollars pour rembourser les hôtes des annulations de leurs clients pour cause de coronavirus. Une somme largement insuffisante pour compenser les investissements consentis par une large majorité d’hôtes attirés par la manne financière de la location ponctuelle.

Ainsi, avant le début du confinement, certains ont investi tout leur argent dans l’achat des propriétés et se sont lancés dans la construction d’empires de location, pour ainsi dire. Faisant du business de l’accueil de clients leur principale source de revenus. Mais avec la pandémie, ils se sont retrouvés sur la paille.

Malgré la polémique, Airbnb n’a, pour l’instant pas fait de commentaires. Et on ne manquera pas de vous tenir au courant de l’évolution de cette histoire.

À lire aussi : Airbnb veut offrir 100 000 logements gratuites aux personnels soignants

Mots-clés airbnb