AirDrop à l’origine d’un gros retard sur un vol pour Hawaï

Le 31 août 2018, les 256 passagers d’un vol de la compagnie Hawaiian Airlines qui devait relier Oakland (États-Unis) à Kahului (Hawaï) ont été bloqués au sol pendant 90 minutes après qu’une adolescente de 15 ans ait envoyé accidentellement une photo montrant une fausse scène de crime à d’autres passagers du vol via AirDrop.

Sur la photo en question, on pouvait voir ce qui ressemblait à un enfant mort, face contre terre, sur une scène de crime entourée de marqueurs.

Cette image a été envoyée à une quinzaine de personnes dans l’avion au moment où l’adolescente voulait la transférer sur l’iPhone de sa mère.

Choqués par l’image et croyant qu’elle était vraie, les passagers du vol qui ont reçu la photo ont immédiatement alerté les membres de l’équipage.

Une fausse manipulation

Les policiers ont été informés de l’incident et se sont vite déplacés pour voir de quoi il retournait. Arrivés sur place, ils ont interrogé la jeune fille qui était en pleurs et qui a expliqué qu’il s’agissait en fait d’un mannequin qui a servi lors d’un cours de biologie médicale et que la photo a été envoyée aux autres passagers à cause d’une fausse manipulation.

Ray Kelly, un policier du comté d’Alameda, a tenu à indiquer que tout le monde avait bien réagi face à la situation. « Les passagers ont bien fait de prévenir l’équipage et l’équipage a bien agi en essayant de déterminer si la menace était réelle ou non. »

Un vol qui n’était pas de tout repos

Même si les choses ont été clarifiées, l’adolescente et sa mère ont dû être débarquées de l’appareil pour s’entretenir avec les policiers. Elles ont ensuite pris un vol ultérieur.

Cet incident, aussi anodin soit-il, a retardé le vol d’une heure et demie.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, les passagers qui étaient restés à bord de l’avion ont eu affaire à une autre mésaventure. Une bouteille de gaz poivré s’était détachée dans l’avion et a rempli l’appareil comme le rapporte Nicholas Andrade, un passager du vol. « Tout le monde toussait. Les agents de bord ainsi que les passagers se sont couvert le visage. »

L’équipage de l’avion a donc demandé à une quarantaine de passagers de rester debout à l’arrière de l’avion pendant presque une heure, jusqu’à ce que l’odeur se dissipe. Finalement, l’avion a pu atterrir en toute sécurité à Hawaï.

Mots-clés airdropinsolite