AirStash, pour partager simplement toutes ses données

Présenté à l’occasion du CES 2010, le AirStash est un périphérique d’un nouveau genre qui pourrait bien venir chambouler nos habitudes. En effet, intégrant à la fois un serveur de médias, un lecteur de cartes SD et un routeur WiFi, il va nous permettre de partager très facilement nos données entre nos ordinateurs, nos tablettes tactiles et nos téléphones. Oui et le plus beau, c’est que le AirStash tient dans la poche…

Au premier regard, le AirStash ressemble à adaptateur USB. En réalité, ce n’est pas du tout le cas. Bien sûr, il intègre un lecteur de carte SD et il permet par conséquent de lire les données stockées dessus sur son ordinateur, mais il va beaucoup plus loin puisqu’il intègre en plus un routeur WiFi et un serveur de médias accessible par un simple navigateur web. Ce qui veut dire qu’on peut l’utiliser de bien des manières.

Techniquement, n’importe quel périphérique embarquant le WiFi sera capable d’accéder aux données stockées sur la carte SD insérée au préalable. Oui, et ça marchera aussi bien avec d’autres ordinateurs qu’avec des mobiles, des tablettes tactiles, des baladeurs, j’en passe et des meilleurs. Le plus beau étant bien entendu que le AirStash sera compatible avec de nombreux formats de fichiers et vous permettra donc de lire de la musique, bien entendu, mais aussi de la vidéo, des images, des fichiers Office et ainsi de suite. Tout dépendra bien entendu des formats supportés par le périphérique utilisé pour les lire, hein…

Plus besoin, donc, de transférer vos fichiers d’un périphérique à un autre ou d’investir dans un NAS, le AirStash vous permettra de partager facilement tout votre contenu sans prise de tête et sans avoir besoin d’un BAC+5 en informatique.  Côté sécurité, on précisera que le WiFi embarqué par la clef sera crypté en WPA2.

Pour l’instant, aucune date de sortie n’a été annoncée, et on ne sait pas non plus combien le AirStash coûtera, mais vous pouvez suivre le compte Twitter officiel pour être tenu au courant.

Via Wired

Mots-clés cesmatériel