L’Apple AirTag dans le collimateur du gendarme de la consommation en Australie

Disponible depuis le 23 avril 2021, l’AirTag d’Apple est un petit tracker qui ne cesse de faire parler de lui depuis sa commercialisation. Actuellement, cet accessoire est sujet à polémique en Australie. En cause, l’AirTag est devenu la cible des reproches de la Commission australienne pour la Concurrence et la Consommation (CACC).

Selon la CACC, l’AirTag représente un danger pour les enfants en bas âge. En effet, la pile bouton de cet accessoire est facilement accessible. Comble de la situation, Apple ne fait pas le nécessaire pour protéger ses consommateurs, comme le souligne Delia Rickard, vice-présidente de la CACC.

Un AirTag dans sa lanière
Crédits Jonas Elia – Unsplash

La marque à la pomme aurait, en effet, au moins pu prendre la peine de poser une étiquette d’avertissement sur l’emballage de l’AirTag. En revanche, même après l’ajout de cette mise en garde, la CACC n’est toujours pas satisfaite.

La pile bouton de l’AirTag inquiète en Australie

Le mois dernier, suite à la pression de la CACC, Officeworks (une chaîne de magasins australiens) a décidé de retirer l’Apple AirTag de ses rayons. Chez Officeworks, l’on a confirmé que cette décision est motivée par le danger que représente la pile bouton de ce mini tracker d’Apple pour les enfants.

Pour la CACC, Apple se doit de faire le nécessaire pour en aviser sa clientèle. À titre d’information, lorsque le compartiment contenant cette fameuse pile se ferme correctement, l’utilisateur peut entendre un bruit spécifique. Et selon Apple, ce bruit caractéristique garantit que le couvercle de la pile est bel et bien scellé.

Toutefois, la CACC n’est pas du tout du même avis. Selon cette dernière, en plus de ne pas constamment bien se fermer, même quand on s’y prend bien, ce couvercle est aussi très facile à enlever. L’agence australienne de la consommation de souligner qu’elle étudie également de près les autres produits de ce genre, toujours dans le but d’assurer la sécurité des consommateurs.

L’emballage de l’AirTag a aussi posé problème à la CACC

Rickard remarque en outre qu’auparavant, l’emballage de l’AirTag n’était pourvu d’aucune étiquette, prévenant les consommateurs du danger que pourrait représenter l’accessoire et sa pile bouton pour les enfants. Actuellement, malgré l’ajout de cette mise en garde tant exigée, la CACC n’est pas encore satisfaite.

Cependant, grâce à cette modification, les AirTag seront de nouveau disponibles sur les rayons d’Officeworks. Selon les informations, Apple aura jusqu’au 22 juin 2022 pour se conformer aux normes australiennes. La marque à la pomme a ainsi déclaré qu’elle fera tout son possible pour répondre aux demandes de la CACC.

Mots-clés airtagapple